Fermer la publicité

C'est l'année de tous les chantiers !

Isère le 30 janvier 2015 - Jacques Savoye - Nord-Isère - article lu 416 fois

C'est l'année de tous les chantiers !

A Bourgoin-Jallieu, l'année qui commence sera marquée par de multiples chantiers d'importance. Ils bouleverseront le quotidien de la population. Inventaire.

Les tranchées, la noria des poids-lourds et des engins, les restrictions à la circulation et au stationnement : les Berjalliens y seront confrontés tout au long de l’année qui débute et même au-delà. Et le « tube » de l’année sera tyrolien : « Un trou là, un trou là, un trou là… itou ! ». En effet, pas moins de quatre chantiers d’envergure sont en cours ou sur le point de l’être. Conduite par les entreprises Chanut et Moulin, la réalisation d’un nouveau quartier à la Folatière, sur le site de l’ancien hôpital, est du nombre. Après les nécessaires travaux de terrassement, il entre dans une phase plus active afin de  livrer, à partir de 2017, quelques 350 logements, 1 100 places de parking et 12 000 m² de surfaces commerciales dont un millier pour un supermarché. Mais alors qu’un nouveau quartier sort de terre, un autre aborde sa dernière ligne droite. Il s’agit de Champfleuri dont la  rénovation aura coûté plus de 49 M€ dont 7 à charge des Berjalliens et 9,3 pour la Capi. Des subventions, à hauteur de 16 M€, ont été perçues. Alors que l’avenir du bureau de Poste de ce quartier de 6 000 habitants est en suspens, le dernier acte de cette rénovation urbaine consistera en la réalisation d’un parc sur le terrain naguère occupé par l’immeuble Chopin.
C’est avec l’installation d’un réseau de chaleur, confié à Dalkia via sa filiale Berjalia,  que devraient apparaître les premières tranchées, et donc les premières contraintes, aussi bien sur la rive gauche (Champfleuri) que sur la rive droite de la Bourbre (Champaret, Pré Bénit). Un peu plus de 3 200 logements et plusieurs bâtiments municipaux sont concernés par l’énergie (chauffage, eau chaude) issue du traitement des ordures ménagères par l’usine du Sictom. Ce chantier, dont la durée ne devrait pas excéder 12 mois,  sera une sorte de répétition générale avant que ne soit donné le coup d’envoi de la rénovation de la zone piétonnière. Cette rénovation (estimée à 9 M€), concernera la place du 23 août, la rue de la Liberté et la place Saint-Michel où sera ouverte la « Maison du chantier », lieu d’information à destination du public. La place Carnot (dite de l’église) sera également impactée, les engins de chantier devant y stationner aux dépens des automobilistes. Pour ceux-ci, un parking provisoire est prévu rue du Tribunal sur le site de l’ancienne prison. La rénovation du centre piétonnier devrait durer 39 mois. « Ce sera pénible pour les riverains » prédit le maire. La pose de la fibre optique boulevard Emile Zola, conjuguée avec la rupture d’une conduite de gaz, en a donné une idée !
                                                                                       Jacques.Savoye.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide