Fermer la publicité

Le business ? Affaires de convivialité

Isère le 10 août 2015 - Xavier ALIX - Services - article lu 150 fois

Le business ? Affaires de convivialité
Lors de la 4e rencontre du réseau en 2014. Didier Machez au centre entouré de rugbymen du CSV

Basé sur la convivialité Business is Busines, le « réseau des chefs d'entreprises et cadres dirigeants de la région de la côte-rotie » continue de grandir. Déjà 120 adhérents.

Une chasse à l’isolement. Voilà dans quel esprit Dider Machez a lancé en octobre 2013 le réseau de chefs d’entreprises  « Busines is Business ».

Cet avocat viennois spécialisé en droit des sociétés se désolait de voir ses 200 clients « défiler et se croiser chez moi en se limitant entre eux à des “bonjour - au revoir“, sans savoir ce que les autres faisaient alors qu’ils sont du même territoire. Je me disais que des affaires se perdaient. » Didier Machez a trouvé la réponse au problème en créant ce réseau, association loi 1901 dont il est président.

Parceque souvent, les « affaires se concluent et s’entretiennent à la suite de moment de convivialité et d’évasion », Business is Business se veut avant tout basé sur des rencontres festives : « se retrouver pour boire et manger, c’est une valeur business !, clame Didier Machez, Plus que des réunions techniques, nous proposons ces rendez-vous tous les trois mois avec 95 % d'invités présents. » Visite de caves, d'établissements prestigieux ou encore le 10 juillet dernier, un lunch en musique au Grand café à Vienne en plein festival de jazz… Le réseau se veut ainsi un « complément » à ce que proposent les autres. « A chaque événement, nous récupérons des adhérents. Dans l’idéal, on espére atteindre les 150 - 200 », projette D. Machez

Ils sont actuellement 120 contre 80 début 2015 à adhérer. Le ticket d’entrée ? De 39 à 69 € annuels. Le profil des « recrues » est extrêmement varié : industriel comme Adisseo de Sainte-Claire-sur-Rhône ; bâtiment comme Ribière à Salaise mais aussi commerces et artisans en passant par les banques, les cabinets juridiques, le service à la personne… Des indépendants ou des représentants locaux de groupes.

Aux rencontres festives, se sont ajoutées depuis juin des réunions mensuelles plus ciblées : 10 à 15 participants sur une thématique. Dernièrement par exemple sur la performance et l’optimisation. Busines is Business songe aussi au lancement d’un « pack créateur » : « comment présenter son projet pour que cela plaise de suite aux financeurs ». Bien sûr déjà sur Internet (www.businessisbusiness.fr), le réseau veut y muscler sa présence sur avec l’ouverture le 7 septembre du portail pro :  http://businessisbusiness.biz .

Xavier Alix



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide