Fermer la publicité

Bourgoin-Jallieu/Nord-Isère La polyvalente enfin salle pour spectacles !

Isère le 25 janvier 2015 - Eric SEVEYRAT - Nord-Isère - article lu 937 fois

Bourgoin-Jallieu/Nord-Isère La polyvalente enfin salle pour spectacles !

A Bourgoin-Jallieu, à défaut de reconstruire le théâtre Jean-Vilar, la salle polyvalente, devenue salle de spectacles, joue l'intérim. Il ne reste plus qu'à lui donner un nom. La rédaction de L'Essor a une idée…

Edifiée en 1968, dans l’enthousiasme généré par la réunification des deux communes, la salle polyvalente de Bourgoin-Jallieu, au quartier de Champaret, avait mal passé le cap des années. De salle des fêtes elle était devenue salle… défaite en dépit des rafraîchissements entrepris au cours des années passées. Ce qui ne l‘empêcha pas de jouer son rôle et d’accueillir des personnalités de la politique et du spectacle. François Mitterrand, alors secrétaire national du Parti socialiste, fut du nombre tout comme la soprano Barbara Hendricks, sa consoeur Julia Migenes (inoubliable Carmen du film de Francesco Rosi), le musicien Michel Legrand mais aussi Juliette Gréco, Maxime Le Forestier ainsi que  les pianistes François-René Duchâble, Michel Petrucciani, Fazil Say et l’Orchestre national de Lyon pour ne citer qu’eux. Les habitués du lieu n’ont pas oublié le coup de sang du comédien Jacques Villeret, quittant scène et salle pour dénoncer une acoustique déplorable. Ce qui ne serait plus possible aujourd’hui.
En effet, la Ville a investi pas moins de 850 000 € dans la rénovation de cette structure. En 6 mois, les spécialistes  en ont fait une véritable salle de spectacles. Outre une tribune rétractable de 300 fauteuils bleus, une scène modulable, de 10 mètres sur 14, a été aménagée. « Nous nous sommes inspirés de la FabricA d’Avignon » précise Marie-Laure Desforges, maire-adjointe en charge de la culture. Bien entendu, les loges destinées aux artistes ont été rénovées tout comme le bar pour l’accueil du public. D’une jauge totale de 800 places (avec l’ajout de chaises) la nouvelle salle, également destinée aux activités des associations locales, est fin prête pour accueillir son premier spectacle de la saison du TJV : « Cahier d’histoires », le mardi 27 janvier à 20 h 30. Désormais, il ne reste qu’à lui trouver un nom. La rédaction de « L’Essor » a suggéré « Espace Louis Seigner », en hommage au comédien, doyen de la Comédie française, qui, bien que né à Saint-Chef, grandit à Bourgoin où ses parents exploitaient une épicerie. Et c’est encore  à Bourgoin qu’il découvrit le théâtre, en eut la vocation avec la troupe Grégoire dont le chapiteau se dressait sur le Champ de Mars.

Jacques Savoye



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide