Fermer la publicité

Maternité catholique de Bourgoin : il y a 85 ans

Isère le 03 juillet 2015 - Jacques SAVOYE - Nord-Isère - article lu 959 fois

Maternité catholique de Bourgoin : il y a 85 ans
J.S - Les bâtiments historiques de la maternité livrés aux démolisseurs.

A Bourgoin-Jallieu, la Clinique Saint - Vincent de Paul, qui inaugure cette semaine un jardin thérapeutique, commémore les 85 ans de sa création par Marie-Louise Lantelme. Fille d'un industriel de Jallieu, celle-ci a également fondé la congrégations des petites soeurs de Marie.

Des bâtiments qui abritèrent la " clinique des soeurs ", rue de la Libération à Jallieu, ne subsistent plus qu'un terrain vague et quelques ruines. Depuis le mois d'août 2008, la maternité catholique a intégré le site du médipôle, à proximité du Centre hospitalier Pierre-Oudot. Une page de l'histoire locale a ainsi été tournée. Dans ses nouveaux locaux, superbement équipés, la Clinique Saint-Vincent-de-Paul n'est pas qu'une simple maternité. Elle complète à merveille l'hôpital public voisin, proposant également des services médicaux de grande qualité. N'empêche que les naissances constituent l'essentiel de son activité. N'a-t-on pas célébré, en 2014, la 90 000 éme naissance survenue dans les lieux depuis son transfert il y a six ans ? Et depuis le début de 2015, plus de 700 nouvelles naissances ont été enregistrées.

La clinique, qui s'apprête à inaugurer un jardin thérapeutique et à accueillir un service de néonatalogie, va  commémorer ses 85 ans. C'est à Marie - Louise Lantelme, fille d'un industriel de Jallieu, qu'on le doit. Interpellé par les conditions dans lesquelles ses ouvrières doivent accoucher ( il n'existe à l'époque, en 1920, qu'une salle d'accouchement à l'hôpital de Bourgoin ) Louis Lantelme,  marqué par la naissance d'un enfant handicapé, demande à sa fille d'entreprendre des études de sage-femme. Marie-Louise,  qui veut entrer dans les ordres, hésite car le droit canon interdit alors de cumuler l'état religieux et la profession de sage - femme. Mais elle finit par se ranger aux arguments paternels. En août 1929, Louis Lantelme achète l'ancienne cure pour y ouvrir une maternité. Marie-Louise renonce à ses projets missionnaires pour se consacrer à sa profession... sans oublier pour autant sa vocation religieuse. Mgr Caillot, évêque de Grenoble, va alors intervenir auprès du Vatican, affirmant son désir de voir un ordre religieux s'occuper de la famille à l'occasion de la maternité. C'est ainsi qu'en 1930 Marie-Louise peut créer la congrégation des petites soeurs de Marie.

A Jallieu, l'Institut des maternités catholiques n'a jamais cessé d'évoluer,  des constructions nouvelles s'ajoutant au bâtiment primitif.  Quant  aux Petites soeurs, elles ont fait école. Elles dirigent aujourd'hui des maternités à Paris, Cambrai, Aix-en-Provence et même à Dakar . Depuis l'été 2008, la clinique a rejoint le site du médipôle. Ses bâtiments historiques ont été livrés aux démolisseurs.

J.S.

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide