Fermer la publicité

Bourgoin-Jallieu : c'est OK pour le rock !

Isère le 29 août 2015 - Jacques SAVOY - Musique - article lu 220 fois

Bourgoin-Jallieu : c'est OK pour le rock !
DR - Le groupe français Baden Baden au programme de la seconde soirée des « Belles journées » du rock

Avec les « Belles journées » du rock, les 11 et 12 septembre, la cité berjallienne prend le relais de Bill Haley et de ses Comets !

C’était dans les années cinquante : avec Rock around the clock, Bill Haley and his Comets faisaient découvrir le rock-and-roll aux Européens. Un style de musique que plusieurs stars bien de chez nous, en dépit de leur patronyme made in U.S.A., ont par la suite popularisé. Ce rock n’roll, dont Johnny Hallyday, Eddy Mitchell, Dick Rivers et beaucoup d’autres ont été, ou sont encore, les disciples dans la langue de Molière, va vivre un nouvel épisode à Bourgoin-Jallieu. Avec les « Belles journées » du rock qui se tiendront au parc des Lilattes, c’est un éclairage différent que la cité de la brioche projettera sur une musique qui n’a jamais faibli.

Pour répondre à la demande des fans, la commune a fait appel à des artistes connus mais aussi à des musiciens appelés à être les stars de demain. Tous mettront le feu, selon la formule consacrée, au Parc des Lilattes. Le groupe lyonnais Sly Appolinaire, les quatre garçons (forcément dans le vent) de  Swimming Pool, la rock-woman Lucie mais encore la magnétique Robi (dont le dernier CD est très remarqué) et le quatuor Aline, alias Young Michelin, seront au programme de la première soirée, à partir de 18 heures. Le Grenoblois Lull, Florian Pessin pour l’état-civil, et Agnès Gayraud dite La Féline donneront le coup d’envoi de la seconde soirée dont le groupe français Baden Baden, H Burns et l’ensemble Isaac Delusion seront les têtes d’affiche.

C’est donc la courte échelle au rock français indépendant que la commune de Bourgoin-Jallieu proposera aux amateurs du genre. La programmation leur permettra  d’applaudir les stars de la spécialité, Robi et Isaac Delusion, mais aussi de découvrir des jeunes talents nationaux et régionaux dont certains ont déjà enflammé de grandes scènes parisiennes comme l’Olympia ou la Cigale. « Bien plus qu’un festival, les Belles journées marquent le point de départ d’une belle aventure musicale placée sous le signe du partage et de la convivialité », assure Marie-Laure Desforges, directrice d’un festival dont Laurent Toquet a assuré la programmation.

La location des places (25 € pour une soirée, 40 € pour deux soirées) est possible à l’office de tourisme de Bourgoin-Jallieu, au Théâtre Jean-Vilar ainsi qu’à la Fnac et sur les sites de vente en ligne.
 

Jacques Savoy

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide