Fermer la publicité

Bourgoin-Jallieu : Au chevet du service postal

Isère le 13 mai 2015 - Jacques SAVOYE - Nord-Isère - article lu 56 fois

Bourgoin-Jallieu :  Au chevet du service postal
jacques Savoye - André Borne, Frédérique Pénavaire et le Collectif pour le maintien du service postal.

A Bourgoin-Jallieu, derrière les élus de l'opposition, un Collectif milite pour le maintien du service postal dans les quartiers de Champaret et de Champfleuri.

Le bureau de poste du quartier de Champfleuri subira-t-il le même sort que celui du quartier de Champaret, à savoir qu'il pourrait être fermé et remplacé par un relais commerçant? La question agite le microcosme mais aussi les habitants de ces quartiers. Si le cas de l'agence postale de Champaret semble réglé après la décision du maire Vincent Chriqui d'affecter à d'autres tâches l'employée municipale qui était détachée à ce service (un coût de 20 000 € à la charge de la ville), celui du bureau de poste de Champfleuri est en suspens. Dans ce quartier de 6 000 habitants, au coeur d'une opération de rénovation urbaine engagée sous le contrôle de l'Etat, l'avenir du bureau de Poste est  menacé. Outre qu'il n'est ouvert que 3 heures par jour, sa fréquentation a chuté de 40% au cours des deux dernières années. Implanté dans des locaux vétustes, il aurait dû normalement intégrer un nouvel immeuble dont la construction (240 000 €) a été partiellement financée par la commune (80 000 €). Derrière les leaders de l'opposition municipale, Frédérique Pénavaire (PC) et André Borne (PS), un collectif s'est créé pour militer en faveur du maintien du service postal dans ce quartier. Ce Collectif reproche à la majorité municipale de ne pas s'engager à fond sur ce dossier quand bien même celle-ci ne cesse d'affirmer qu'elle est pour le maintien du service public dans l'un et l'autre de ces quartiers. Mais reste à savoir sous quelle forme.

                                                                                                                                                                                                                                           J.S.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide