Fermer la publicité

bioMérieux : nouveaux investissements à Marcy-l'Etoile

Rhône le 26 mars 2015 - F.R. - Industrie - article lu 1429 fois

bioMérieux : nouveaux investissements à Marcy-l'Etoile
D.R. - De 4,5 % à 6,5 % de croissance organique en 2015

Le spécialiste du diagnostic in vitro a profité de la présentation de ses résultats annuels pour annoncer une nouvelle augmentation de ses investissements.

Pas de trêve des investissements chez bioMérieux. Le groupe lyonnais, qui a présenté mercredi 11 mars un chiffre d’affaires 2014 en croissance de 8,7 %, à 1,698 Md€, entend bien poursuivre sur sa lancée. En pronostiquant une nouvelle augmentation des investissements, Alexandre Mérieux, son directeur général, a donné le ton de l’exercice en cours. Après avoir engagé 166 M€ en 2014 (127 M€ en 2013), dont 135 M€ au titre des investissements industriels, bioMérieux prévoit cette fois d’utiliser sa forte génération structurelle de trésorerie pour investir 200 M€ dans le renforcement de son outil de production.

Cette nouvelle accélération des investissements, qui vise à anticiper le développement soutenu de certaines gammes phares, portera prioritairement sur les sites de production de Marcy-l’Etoile dans l’Ouest lyonnais, et de Durham aux Etats-Unis (Caroline du Nord). Sur le site qui abrite son siège, bioMérieux lancera notamment la construction d’une nouvelle ligne de conditionnement de barrettes VIDAS. Par ailleurs, un nouveau bâtiment sera mis en chantier en vue de l’agrandissement du site.

Dans le même temps, bioMérieux investira 60 M$ à Durham afin de lancer une nouvelle ligne de production destinée à faire face à l’accroissement de la demande client. « La mise en route de cette unité est prévue pour 2017 », a indiqué Alexandre Mérieux.

Revenant à l’actualité des sites lyonnais, le dirigeant a également indiqué que l’unité de Craponne ferait l’objet d’investissements pour assurer sa mise en conformité avec les recommandations de l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé).

Fort de ces nouveaux investissements, bioMérieux envisage une nouvelle progression de sa croissance organique en 2015. Dans un environnement économique encore tendu et contrasté par zone géographique, le groupe lyonnais prévoit une augmentation comprise entre 4,5 % et 6,5 % à taux de change et périmètre constants. La société table notamment sur le rapide développement de bioFire aux Etats-Unis, qui devrait jouer son rôle d’accélérateur de croissance.

« En 2014, nous avons franchi des étapes structurantes essentielles pour notre organisation opérationnelle et notre stratégie, explique Alexandre Mérieux. Nous avons enrichi notre portefeuille de produits en biologie moléculaire et en microbiologie clinique automatisée. Enfin, nous avons amélioré le niveau de production de notre site de Durham. Cette année, nous poursuivrons notre stratégie, en fortifiant notre implantation en Asie Pacifique et en renforçant notre performance opérationnelle. Ce sont les gages d’une croissance durable et profitable. Nous anticipons donc une progression de notre résultat opérationnel courant contributif, qui devrait être compris entre 240 et 265 M€ ».



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide