Fermer la publicité

Bibliothécaires : congrès mondial à Lyon

Rhône le 15 mai 2014 - La Rédaction - Actualités - article lu 842 fois

Bibliothécaires : congrès mondial à Lyon
La bibliothèque municipale de Lyon (© Angel Sanhueza)

Le congrès international des bibliothécaires n’avait pas foulé le sol français depuis 1989, où il s’était tenu à Paris.

En un quart de siècle, le paysage du livre a évolué avec, notamment, l’émergence des bibliothèques numériques. L’édition 2014 de cet événement permettra ainsi de valoriser la métamorphose des bibliothèques françaises et leurs capacités d’innovation.
Il s’agit donc d’une manifestation de grande envergure pour la ville de Lyon qui s’est investie pleinement dans cette candidature, succédant ainsi à Singapour en 2012 et Helsinki en 2013. Pascal Sanz, président du Comité français international bibliothèques et documentation (CFIBD) se félicite de ce juste choix lyonnais. « Nous avons voulu montrer à l’IFLA (Fédération internationale des associations et professionnels de l’information) que la scène des bibliothèques ne se trouvait pas uniquement dans les capitales. »
Sinikka Sipilä, la présidente de l’IFLA, n’en doute pas un instant : « Lyon est une ville de partage de connaissances. Ses soutiens associatifs et financiers témoignent d’une grande confiance et d’un profond engagement. Elle est également un lieu attractif en connexion avec le monde entier. »
Georges Képénékian, premier adjoint au maire de Lyon, délégué à la culture, aux grands événements et aux droits des citoyens, confirme la volonté de la ville de capitaliser autour du livre, en consacrant 20 % du budget de la culture à la lecture publique. « Notre idée est de créer une métropole des savoirs et de la connaissance. Celle-ci passe par l’innovation, avec la bibliothèque numérique Numelyo, par l’accueil de manifestations comme Quais du Polar, les Assises du roman, la fête du livre de jeunesse ou les salons du livre, mais aussi par le réseau d’universités et d’écoles reconnues, de bibliothèques, de librairies et de maisons d’édition, ou encore de la Villa Gillet. Lyon est au cœur de cette transmission des savoirs et a l’ambition d’être disponible aux enjeux du futur. »

Quatre mois festifs

Au cours de ces six jours de congrès, plus de 3 500 participants de 120 pays du monde participeront aux 400 communications scientifiques et professionnelles délivrées lors des 250 réunions qui se dérouleront à la Cité internationale. Le thème adopté, « Bibliothèques, citoyenneté, société : une confluence vers la connaissance », s’inspire de l’histoire de Lyon, berceau de l’imprimerie, et positionne la bibliothèque comme un acteur majeur du partage des connaissances, tout en affirmant la ville dans son rôle de métropole. En fin de congrès, des visites de bibliothèques universitaires, scolaires, municipales et d’archives seront organisées.
Pour partager cet événement avec l’ensemble du public lyonnais, les bibliothèques de Lyon multiplieront les manifestations dès le mois de mai. Une braderie, des expositions, une résidence d’artistes, des ateliers, des conférences, une soirée nocturne et un lâcher de 3 500 livres inviteront les citoyens à partager les valeurs de la liberté de l’information. Les bibliothèques seront ouvertes plus généreusement que de coutume dans cette période estivale. Pour Gilles Eboli, directeur de la bibliothèque municipale de Lyon, « ce congrès se présente comme une aubaine, un grand moment de convivialité avec des gens qui partagent la même passion et des valeurs communes d’ouverture et de progrès. « Nous allons échanger nos savoirs avec des collègues du monde entier, découvrir leurs avancées et valoriser les nôtres, notamment dans le domaine du numérique, avec Numelyo. »
Outre les retombées économiques et culturelles pour la ville, ce congrès, qui affiche un budget annuel de 2 M €, aura vraisemblablement un impact sur le grand public. Espace de vie gratuit dans la ville, les quinze bibliothèques lyonnaises accueillent chaque année 2,5 millions de visiteurs.

A. G.-P.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide