Fermer la publicité

immobilier : l'embellie du neuf sur le bassin grenoblois

Isère le 10 mars 2017 - Laurent MARCHANDIAU - Région grenobloise

immobilier : l'embellie du neuf sur le bassin grenoblois
DR - Olivier Gallais, président de la Fédération des Promoteurs Immobiliers Alpes

C'est acté ! Le marché du neuf repart sur l'agglomération grenobloise après quelques années de crise et une année de rattrapage en 2015. Tel est le constat de la Fédération des promoteurs immobiliers Alpes.

L’année 2015 avait signé une reprise timide du marché immobilier dans le neuf, 2016 la confirme. « Le marché grenoblois affiche sur 2016 un certain dynamisme à l’image de la région. Avec 1 300 réservations enregistrées en collectif neuf en 2016, contre 1 084 en 2015 et 878 en 2014, le marché connaît une belle impulsion : + 48 % comparativement à l’année 2014 et + 20 % par rapport à l’année 2015 », confie Olivier Gallais, président de la Fédération des promoteurs immobiliers Alpes (FPI Alpes.)

Une belle embellie qui n’était pas arrivée depuis 2011, l’an dernier marquant le passage des réservations au-dessus de la moyenne des 1 144 logements entre 2007 et 2015. Plusieurs facteurs ont joué en 2016 : des investisseurs « Pinel » au rendez-vous représentant 44 % de l’ensemble des réservations, des taux d’intérêt bas et la peur engendrée par une remontée brutale des taux - ce qui n’a pas été le cas - ont bénéficié aux promoteurs.

Hausse insuffisa​nte des mises en vente

En parallèle, les mises en vente affichent une hausse de 39 %. « Un chiffre qui reste néanmoins insuffisant puisque les mises en vente sont inférieures aux réservations et le stock de l’offre commerciale est en diminution (- 9 %) », précise Olivier Gallais. Le délai d’écoulement moyen passe en dessous du seuil des dix à 8,8 mois en 2016 indiquant ainsi un marché tendu pour la promotion privée.

Malgré tout, les prix restent stables à 3 486 € TTC/m² habitable. « Le marché grenoblois reste très raisonnable en termes de prix moyen, loin derrière Lyon, Marseille, Bordeaux ou Nantes. » Pour 2017, la FPI Alpes prévoit un maintien des réservations sur le même rythme avec quelque 1 300 réservations du fait que les taux d’intérêt demeurent attractifs tandis que le dispositif Pinel et le nouveau prêt à taux zéro sont reconduits cette année.

L.M.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide