Fermer la publicité

Beaucoup de triangulaires en perspectives

Loire le 27 mars 2014 - Marine Graille - Actualités - article lu 442 fois

Andrézieux-Bouthéon, faisait partie des communes avec le nombre de candidats le plus important : 6 listes déposées au 1er tour.

Parmi celles-ci, quatre pouvaient se maintenir  : Jean-Claude Schalk, maire sortant (33,9 %) ; Jean-Marc Pangaud (21,41 %) ; Sylvain Salla (15,09 %) et Véronique Fouchecourt (11,23 %). Toutes pourtant ne seront pas en lice dimanche prochain. La candidate de gauche, V. Fouchecourt a fait le choix de se retirer. Aucune alliance à droite n’a pu aboutir.
A Firminy, le maire communiste sortant Marc Petit est arrivé en tête dès le 1er tour avec 43,97 % des voix exprimées, devant Dino Cinieri (UMP) avec 39,27 % et Jean-Paul Valour (FN) avec 16,75 %. Evidemment, les trois listes se maintiennent pour le 2e tour et chacun des trois candidats pourra espérer compter sur la mobilisation des abstentionnistes du 1er tour (35 %).
A Roche-la-Molière, les trois listes du 1er tour se sont qualifiées : Olivier Brouilloux (45,18 %), Eric Berlivet (UDI) (37,47 %) et Annie Clément (UMP) (17,35 %). Pour autant, la candidate UMP a fait le choix de ne pas se maintenir pour le 2e tour, sans pour autant donner de consigne de vote à ses électeurs. Le 2e tour s’annonce finalement alors plus serré pour Olivier Brouilloux, adjoint sortant.
A Saint-Jean-de-Bonnefonds, le 1er tour a été plus serré que pour d’autres communes. Marc Chavanne est arrivé en tête avec 35,84 % des suffrages exprimés, Jean-Marc Barsotti le talonnait en récoltant 33,93 % et Jacques Frécenon, maire sortant, arrive en dernière position avec 30,23 %. Ce dernier, a finalement choisi de se retirer au profit de Marc Chavanne afin de ne pas laisser le champ libre au candidat de droite.
A Sorbiers, les électeurs retrouveront les trois listes du 1er tour, dimanche prochain. Raymond Joassard, maire sortant, s’est imposé dès le 1er tour avec 46,49 % des voix exprimées, suivi de Pascal Besson avec 35,30 % et de Clément Lacassagne (UMP) avec 18,22 %. Les deux candidats de droite, qui ne se sont pas fait de cadeaux pendant la campagne, ont logiquement décidé de ne pas fusionner leurs deux listes. Un choix qui risque de jouer en la faveur de R. Joassard.

Marine Graille



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide