Fermer la publicité

BD : Les larmes d'Alger

le 11 juin 2015 - Mathieu Ozanam - Livres - article lu 282 fois

BD : Les larmes d'Alger

Les exactions se multiplient en Algérie dans les derniers mois avant l'accession à l'indépendance. Les morts n'étaient pas forcément ce qu'ils donnaient à voir. Quant à savoir de quel bord sont les coupables...

En ce début d’année 1962, l’Algérie n’est plus française que pour quelques mois. Les accords d’Evian seront signés en mars et approuvés par référendum le mois suivant. Mais sur le terrain la violence s’intensifie, la tension monte, les partisans de chaque camp s’affrontent encore plus durement. L’OAS exerce de fortes pressions sur les Français qui croient à une cohabitation pacifique possible.

A Paris l’inspecteur Verne apprend la mort de son père, important commerçant en électroménager, tué de deux balles dans la tête. Il se rend sur place pour les obsèques où il doit retrouver sa sœur tandis que son frère reste étrangement introuvable. Pourquoi se cache-t-il et qui de l’OAS ou du FLN est responsable du meurtre du père ? L’enquête avance dans un climat tendu.
Ce 3e tome des Mystères de la Cinquième république poursuit dans la même veine que les épisodes précédents. L’histoire est revisitée sous l’angle du polar et sans manichéisme. Il n’y a pas d’un côté les méchants colonisateurs et de l’autre les héroïques indépendantistes. Le dessin de François Ravard s’est affiné depuis le premier tome, offrant plus de souplesse aux personnages et du rythme au récit.

Mathieu Ozanam

Mystères de la Cinquième république : Les larmes d’Alger, François Ravard et Philippe Richelle, Glénat, 14,50 €.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide