Fermer la publicité

BD : Lefranc à Cuba

Rhône le 24 septembre 2014 - Mathieu Ozanam - Culture - article lu 461 fois

Après l’URSS, Guy Lefranc part pour Cuba.

Nous sommes en octobre 1958 et la situation politique dans l’île est très instable. La guérilla de Fidel Castro est sur le point de mener son offensive finale qui conduira le Lider Maximo au pouvoir. Le journaliste ne vient cependant pas couvrir les événements, mais à l’invitation d’Ernest Hemingway. Le Prix Nobel de littérature souhaite lui faire part de sa découverte : une cité antique oubliée sous les eaux turquoises. Il sera, malgré lui, mêlé à un complot politico-mafieux de gangsters américains qui tentent de déstabiliser Fidel Castro alors soutenu par la CIA.

Pour cette 5e aventure de Lefranc, repris par Régric (Frédéric Legrain) depuis le décès de Jacques Martin, le cap est donc mis sur Cuba. Le scenario de Roger Seiter, dont c’est la première collaboration sur cette série, réussit un subtil dosage entre l’aventure archéologico-fantastique, l’énigme policière, l’imbroglio politique et une menace d’explosion nucléaire. Il introduit des personnages historiques qui permettent aux lecteurs de se replonger dans les années cinquante avant que Castro et les Etats-Unis ne se fâchent. Un album bien rythmé, dans la lignée des Lefranc, tout en réussissant à se renouveler. Preuve qu’un personnage peut survivre à son créateur sans que son esprit soit trahi.

Mathieu Ozanam

Cuba Libre, Lefranc tome 25, Régric et Seiter, Casterman, 10,40 €.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide