Fermer la publicité

BD : Lacrima Christi, thriller rouge sang

le 27 octobre 2015 - Mathieu Ozanam - Livres - article lu 166 fois

BD : Lacrima Christi, thriller rouge sang

Dans la veine fantastico-mystique, les albums du scénariste Didier Convard occupent une place de choix. Il débute une 4e série qui possède tous les ressorts ayant fait le succès des précédentes.

Les amateurs de vin italien connaissent le Lacryma Christi qui mûrit sur les pentes du Vésuve. Mais si l’abus d’alcool est dangereux pour la santé (à plus ou moins long terme), ces larmes du Christ-là exercent un effet immédiatement mortel, même consommé avec modération. Car le Lacrima Christi en question est la souche d’un virus issu de la peste. Face à la ténacité des Sarrasins repliés dans la forteresse de Saint-Jean d’Acre en 1187, le pape Clément III décide de faire appel à un alchimiste milanais. Il doit mettre au point un poison à la puissance décuplée qui serait jeté au-dessus des remparts. Vous n’en aviez pas entendu parler ? Normal, la traversée de la Méditerranée s’est achevée par un naufrage et l’alchimiste a gardé avec lui le coffret contenant les souches du virus dans l’épave du navire. Il va faire sa réapparition neuf siècles plus tard.

Retour à l’époque contemporaine. Le pape fait appel à une société secrète, les Gardiens du sang, pour récupérer les fioles contenant cette peste concentrée afin de la neutraliser et éviter qu’elles ne tombent en de mauvaises mains. C’est sans compter sur la trahison d’un agent des Gardiens du sang qui entreprend de le vendre au régime nord-coréen. Le pape fait alors appel au « Triumvirat », autre société secrète qui a longtemps été une ennemie intime, non sans provoquer la désapprobation de certains membres de la Curie.
Après le Triangle secret, INRI ou encore les Gardiens du sang, le scénariste Didier Convard livre un nouveau récit efficace mêlant espionnage, ésotérisme et secrets religieux. Il s’est adjoint les services du Lyonnais Denis Falque qui a contribué à de nombreux tomes des séries mentionnées en participant aux équipes de dessinateurs. Son style réaliste colle bien à cette histoire d’espionnage et de complot qui menace le monde.

Mathieu Ozanam

Lacrima Christi, L'alchimiste, tome 1, Didier Convard et Denis Falque, Glénat, 14,50 €.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide