Fermer la publicité

BD : L'île des justes

Loire le 20 mai 2015 - Mathieu Ozanam - Livres - article lu 57 fois

BD : L'île des justes

La Corse cultive son insularité et n'accepte pas les marques d'autorité venues du continent. Pendant la Seconde guerre mondiale, les juifs bénéficièrent de l'attitude protectrice de nombreux Corses. Un album s'inspire de ces faits historiques.

Dans la France occupée, le maréchal Pétain édicte dès le mois d’octobre 1940 les premières lois sur le statut des juifs. Des mesures d’exclusion de certaines professions et activités économiques qui iront jusqu’à la déportation. Mais la Corse fut le seul département à ne pas avoir arrêté ni déporté des juifs, selon l’historien Serge Klarsfeld. 
C’est sur ce fond historique que Stéphane Piatzesek signe le scénario de L’île des justes. Une jeune femme juive accompagnée de son enfant fuit vers la Corse en juillet 1942. Son mari a été pris avant de pouvoir monter à bord de l’embarcation qui fait route vers Bastia. Elle trouve là-bas un refuge dans un petit village où la population la protège. Même le préfet, par son inertie et son peu d’empressement à appliquer les directives de Vichy, y contribue.
L’histoire est belle, bien menée et le dessin d’Espé (Châteaux Bordeaux, Le Territoire) n’est pas sans rappeler celui de Sylvain Vallée dans Il était une fois en France. Un album à recommander dont il ne faut pas oublier qu’il offre une vision romancée de l’histoire. On conseillera toutefois au lecteur qui voudrait approfondir le reportage La Corse, île des justes ? produit par France Télévisions et aisément accessible sur les plateformes vidéo en ligne.

Mathieu Ozanam

L’île des justes, Stéphane Piatzesek et Espé, Glénat, 18,50 €.

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide