Fermer la publicité

Saint-Chamond Basket : la Pro B se joue en coulisses

Loire le 08 mai 2015 - Xavier Alix - Sports - article lu 1314 fois

Saint-Chamond Basket : la Pro B se joue en coulisses
Photo Ville de Saint-Chamond - Le soutien grandissant de Saint-Etienne Métropole devrait aider à franchir le pallier

Besoins urgents autour de sa salle et budget : Saint-Chamond Basket Vallée du Gier qui vient d'accéder sportivement à la pro B répondra-t-il aux exigences du second échelon national ? Les collectivités locales et le club se montrent rassurants.

L’ambition n’était pas délirante. Un parcours au-delà de toutes espérances l’a prouvé. Fin septembre 2014, au Technopôle de Saint-Etienne, les dirigeants Saint-Chamond Basket Vallée du Gier présentaient leur objectif d’accéder à la Pro B dans le cadre d’un « projet métropolitain ».

Saint-Etienne Métropole voit en effet d’un bon œil la gestion des Saint-Chamonais unis à leurs voisins de Rive-de-Gier et sans « concurrent » à ce niveau en Loire sud depuis la disparition du Case basket. L’agglomération a donc décidé d’un appui accru traduit par des prestations passées de 50 000 € à 75 000 € en 2014/15. Moins de 7 mois plus tard, le 10 avril dernier, le club gagnait le droit d’évoluer au niveau professionnel en remportant le titre de N1 à trois journées de la fin du championnat.

Depuis, un autre match se joue en coulisses. La pro B exige bien sûr de gonfler le budget de 890 000 € (+ 90 000 € de fonds de réserve) très correct pour la N1. Le président du club, Roger Paour vise ainsi les 1,3 M€ : « une cible minimum. Ce serait le 15e à ce niveau (sur 18 équipes, Ndlr). Nous reconduisons le staff, devons recruter un peu de personnel et visons la stabilité de l’équipe renforcée de “compléments“.» Ses ressources basées à 50 % sur l'aide des collectivités - proportion plutôt raisonnable -, c’est en partie auprès d’elles que le club compte trouver 410 000 €. « Nous allons bien sûr accompagner la montée, notamment sur la salle (lire plus loin), mais nous ne pourrons pas faire plus sur notre subvention de 205 000 €, annonce le maire de Saint-Chamond, Hervé Reynaud. C’est déjà de loin la plus élevée de nos 70 associations sportives. Cette montée ne doit pas se faire au détriment des autres. Le développement passe désormais par l’agglomération. »

Saint-Etienne Métropole va en effet présenter en juin au vote de son assemblée une grille de subventions des clubs de haut niveau ressemblant à ce que fait déjà le Département. Si « rien est acté, au conseil de voter », rappelle prudemment son vice-président aux sports Roland Goujon, son soutien pourrait ainsi passer de 75 000 €  à 180 000 €. Reste le Département. Ses subventions s’élevaient à 100 000 € en 2014/15. « Nous demandons simplement d’être alignés sur la Chorale (en Pro B, Ndlr), hors l’aide exceptionnelle liée à sa relégation », dit R. Paour. 360 000 € ont en effet été accordés en 2014/15 à Roanne par le Département qui informe que la jauge « normale » est encore indéfinie à ce niveau.

Métropole envisage une salle neuve

En comptant des revenus en augmentation l’an prochain (26 000 € nouveaux et minimums de droit télé, + 15 000 € de revenus billetterie envisagée), il devrait donc rester au moins 150 000 € environ à obtenir du privé. L’exposition accrue par la Pro B devrait aider, même si l’un des principaux et historique sponsors - Zannier - ne pourra pas faire mieux suite à ses récentes restructurations.

Autre préoccupation : la salle. Au-delà d’une modeste capacité de 1 100 places (la ligue « conseille » 3 000 à ce niveau), il manque à Boulloche des aménagements (critères d’accueil télévisuel, panneaux à fixer au sol, délimitation autour du terrain, tunnels d’entrée des joueurs etc.) et la nécessité d’augmenter la capacité de 200 à 300 places. « Ce sera fait  », promet H. Reynaud. A Saint-Chamond, il y a une semaine, les délégués de la ligue qui demandent la garantie des travaux d’ici le 30 juin ont pu constater la bonne volonté locale. L’agglomération a en effet de son côté validé et lancé les études de faisabilité (puis de programmation, pour un total de 200 000 €) à l’origine envisagées en 2019 afin de construire une salle omnisport « logiquement dans le Gier », précise R. Goujon.

« On fera tout pour que ce soit à Saint-Chamond », insiste H. Reynaud. Combien pour tel équipement ? « Difficile à dire, l’Ekinox de Bourg-en-Bresse et ses 3 500 places que nous avons visité a coûté 25 M€ mais a des fonctions supplémentaires de spectacle. Ce sera donc moins cher.» Etant donné le lancement d’une ligne de tram par Métropole, les aléas des normes, impossible d’envisager une construction avant 2020. En étant optimiste. R. Paour assure cependant « que la ligue n’est pas excessive et prend en compte le contexte local. Rappelons aussi que Nanterre évolue en Pro A avec 1 400 places. »
 
Xavier Alix



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide