Fermer la publicité

Barreau de Grenoble : relais réussi entre Mes Jean-Yves Balestas et Arnaud Mathieu

Isère le 01 février 2014 - Laurent Marchandiau - Actualités - article lu 1419 fois

Barreau de Grenoble : relais réussi entre Mes Jean-Yves Balestas et Arnaud Mathieu
(© Laurent Marchandiau)

L’émotion était palpable au dernier étage de la Maison de l’avocat de Grenoble, le 23 janvier dernier.

Réunis dans la grande salle de l’Ordre, celle que l’on ouvre pour les événements de taille ou les séminaires, les avocats de l’Ordre ont assisté à la cérémonie de passation du bâton. Une cérémonie symbolique ou l’ancien bâtonnier, en l’occurrence Me Jean-Yves Balestas, a transmis sa charge en passant le bâton à Me Arnaud Mathieu. « La maison de l’avocat est une véritable ruche qui demande des moyens constants, car nous sommes toujours plus nombreux », confie Me Jean-Yves Balestas. Et de souligner : « La crise n’épargne pas les cabinets d’avocats étranglés par les impôts et les charges. » Pendant son mandat, le bâtonnier sortant, fort de son implication dans la vie de la Cité, a évoqué ses relations avec les institutions politiques, civiles et judiciaires tout en appelant ses confrères à « Bannir le copinage, la connivence et la complaisance. » Et de confier en conclusion : « Pour être bâtonnier, il faut avant tout aimer ses confrères dans nos diversités, sans différence et leurs inquiétudes quant à l’avenir. C’est que j’ai tenté de faire. J’espère ne pas vous avoir trop déçu… »

De nombreux chantiers

Bâtonnier depuis le 1er janvier, Me Arnaud Mathieu a exprimé sa volonté « De garantir l’unité de l’Ordre et le respect de notre déontologie. Les chantiers qui nous attendent sont nombreux. » Faisant part de la difficulté des avocats à recouvrir leurs honoraires, il a affiché sa détermination à mettre en place une procédure tarifaire efficace notamment par le rétablissement d’un barème indicatif d’honoraires dans le cadre de l’aide juridictionnelle. Une commission sera d’ailleurs créée à cet effet. De même, il souhaite « Relancer l’institution du droit des affaires et mettre l’accent sur la formation dans un monde juridique en perpétuel mouvement. » Afin de mieux structurer l’Ordre, il a fait part de sa volonté de créer des cercles de confrères par domaines d’activités afin de « Réaliser de la veille juridictionnelle et de favoriser l’échange ainsi que les pratiques autour de sujets d’actualité. » Si la réforme de l’aide juridictionnelle est gelée, il a appelé ses confrères à rester vigilants, celle-ci étant prévue pour 2015. Autre sujet d’inquiétude, la possible réforme de la carte judiciaire préconisée notamment par le rapport Marchal qui indique la création d’une seule cour d’appel et d’un tribunal de grande instance par département. « Il faudra que nous dressions un état des lieux statistiques afin d’exprimer l’importance de nos cours d’appel. » Enfin Arnaud Mathieu a tenu à souligner que « L’Association des Barreaux du Sillon Alpin créée l’an passé ne doit pas être perçue comme une nouvelle strate d’organisation professionnelle, mais permettre le rapprochement entre les barreaux sans être en opposition avec la métropole lyonnaise. » La cérémonie s’est conclue sur l’honorariat de sept confrères (Me Martine Poirot, Me Joëlle Decherf, Me Marie Brun, Me Catherine Bourbousson, Me Harald Neyret, Me Christian Pichoud et Me Marie Mandroyan.)


Laurent Marchandiau



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide