Fermer la publicité

Badoit mise toujours sur l’export

Loire le 23 mai 2014 - Marine Graille - Actualités - article lu 2490 fois

Badoit mise toujours sur l’export
(Marine Graille)

Accélération de l’export, développement de l’offre, nouveaux aménagements touristiques du site et enfin nouvelle campagne d’informations.

L’actualité est chargée à Badoit.
L’un des gros enjeux de la marque ligérienne du groupe Danone reste la poursuite du développement à l’exportation. « En l’espace de 5 ans seulement, notre rayonnement à l’international a fortement progressé puisque nous avons par exemple multiplié par trois le nombre de pays exportateurs, ce qui porte aujourd’hui à 110 pays dans lesquels Badoit est exporté », explique Philippe Aubert, directeur de la source depuis 2009.
En 2013, la part à l’export est de 15 % alors qu’il n’était en 2008 que de 5 %. Parmi les principaux pays où l’on trouve des bouteilles Badoit, essentiellement des voisins comme l’Angleterre ou le Bénélux. Malgré tout, depuis quelques mois la marque arrive, doucement mais sûrement, outre atlantique. « Nous sommes actuellement en pourparlers pour être commercialisés à New-York. Par ailleurs nous sommes déjà présents en Californie. Badoit arrive à bénéficier de la reconnaissance mondiale d’Evian (autre eau du groupe Danone, Ndlr) », confie Ph. Aubert. Et d’ajouter : « notre ambition est évidemment de devenir une grande marque d’eau mondiale qui se retrouvera sur les plus grandes tables internationales ».
Pour l’heure, Badoit entend déjà renforcer encore davantage son offre commerciale. Dans les prochains jours, seront commercialisées des bouteilles en verre en édition limitée collection printemps/été, ou encore des petites bouteilles servies dans les cafés qui seront personnalisées en fonction des territoires où elles seront distribuées (édition pour Paris, Bretagne…). Enfin, après le succès des Badoit aromatisés en format 1 l, seront commercialisées des bouteilles de 70 cl.

Objectif : 20 000 visiteurs

La source Badoit, souhaite par ailleurs étoffer son offre touristique. A partir du 15 juillet prochain, 100 % de l’usine baldomérienne sera ouverte à la visite. De nombreux investissements (1) ont alors été effectuées pour proposer un nouveau circuit de visite plus complet et attractif avec par exemple la création d’un espace « bulle ». Celui-ci correspond à une colonne d’eau Badoit, équipée de plusieurs hublots permettant alors aux visiteurs de découvrir la « pétillance » naturelle de cette eau. Grâce à ces nouveaux équipements, la marque espère attirer environ 20 000 touristes annuels.
Enfin, le groupe Danone a fait le choix d’entamer une campagne pédagogique pour ses quatre eaux (Badoit, Evian, Salvetat et Volvic). « L’objectif est de mettre en lumière les eaux de Danone afin d’expliquer de ce qu’est l’eau minérale naturelle et faire comprendre l’origine 100 % naturelle et ainsi éclairer le choix des consommateurs », résume Véronique Douville, en charge de la santé pour la catégorie « eaux minérales » du groupe Danone. Cette campagne d’information permettra alors de communiquer grâce à de courtes vidéos, sur des métiers méconnus par le grand public comme l’hydrologue ou encore le fontainier. « Il fallait que les femmes et les hommes qui travaillent à la qualité de nos eaux, soient au centre de cette campagne », soutient V. Douville.
Une vidéo par ailleurs a également été conçue pour expliquer de manière pédagogique, le cycle de l’eau minérale naturelle qui débute dans les nuages et qui s’achève lors de l’embouteillage. L’occasion pour Cathy Le Hec, responsable des politiques de protection environnement des sources Danone, de rappeler l’existence de l’association Bulle verte qui regroupe les communes de Saint-Galmier, Saint-Médard-en-Forez et Chambœuf afin de proposer un programme visant à supprimer totalement l’utilisation de désherbants chimiques dans les espaces verts.

Marine Graille

(1) Le montant de ces investissements lié à ce nouveau circuit touristique n’a pas pu nous être communiqué.

Badoit en chiffres

-300 millions de bouteilles commercialisées en 2013
-60 contrôles différents chaque jour sur 600 bouteilles
-3 réseaux de distribution (grandes et moyennes surfaces ; consommation hors domicile ; export)
-110 pays à l’export
-80 références de produits
-170 salariés titulaires à l’usine de 7 ha
-7 000 visites touristiques en 2013



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide