Fermer la publicité

Bâtiment - BTP : les professionnels manifestent leur inquiétude

Loire le 16 octobre 2014 - Denis Meynard - Actualités - article lu 426 fois

Bâtiment - BTP : les professionnels manifestent leur inquiétude
La Fédération régionale du BTP indique que 6 300 emplois ont été perdus en 2013 (© GR, photo d'archives)

Des manifestations de professionnels du bâtiment ont été organisées dans plusieurs grandes villes de France, dont Lyon où ils étaient environ 800 à s’être réunis devant la préfecture de région mardi.

Salariés, cadres et dirigeants d’entreprises de toute taille ont choisi de défiler alors les députés commençaient l’examen du projet de loi de finance 2015.
Ils s’alarment notamment des conséquences pour eux des budgets serrés des collectivités locales, avec la baisse des dotations de l’Etat qui va s’amplifier. « Nous allons devoir licencier », a déclaré le Ligérien Jean-Marc Cornut, qui préside la fédération régionale des travaux publics en Rhône-Alpes, soulignant que « les élus ont tendance à sacrifier les investissements plutôt que le fonctionnement ». Parmi les suggestions des professionnels de ce secteur figure un incitation à engager des investissements qui apporterait de la trésorerie aux collectivités : le remboursement de la TVA aux collectivités locales qui investissent l'année de réalisation des travaux, et non en décalage de 12 à 24 mois. Ils proposent aussi le versement d’une taxe de 2 centimes sur le gasoil, qui serait affectée au financement de l'Agence de financement des infrastructures de transport (Afit).
Le Ligérien Jacques Blanchet, qui préside la fédération Rhône-Alpes du bâtiment, et ses présidents départementaux, demandent aux pouvoirs publics d’adopter un plan d’urgence. Il mettent en avant un rythme des mises en chantier qui n’a cessé de diminuer depuis 2012 pour s’établir à 33 384 logements commencés sur un an à fin juillet 2014, très loin des 51 417 logements de 2011. Et même largement en deçà de la moyenne de longue période de 42 600 logements mis en chantier en moyenne par an depuis 1975 sur la région.

Mesures après le 3 novembre ?

Parallèlement, l’investissement des collectivités locales est en chute prononcée et il ne semble, dès lors, pas en mesure de prendre le relais dans cette période difficile. Les prévisions établies sur Rhône-Alpes font état pour 2014 d’un recul des travaux du bâtiment de l’ordre de 8 à 10 %, sur la base des taux de réalisation des dépenses des collectivités de ces dernières années.
Jacques Blanchet avait salué début septembre le plan de relance du bâtiment du Premier ministre Manuel Valls, à travers de nouvelles mesures de soutien au marché de l’immobilier. Il ajoute désormais que « dans l’hypothèse d’une mise en place rapide, elles ne pourront pas produire d’effets avant 12 à 18 mois ».
Sa profession espère pouvoir annoncer des mesures de soutien après sa rencontre, le 3 novembre, avec le préfet de région, Jean-François Carenco.


Denis Meynard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide