Fermer la publicité

Emballage : Axium réalise une acquisition en Ile-de-France

Loire le 23 décembre 2016 - Denis Meynard - Industrie

Emballage : Axium réalise une acquisition en Ile-de-France
Georges Rivoire

Le groupe d'Andrézieux-Bouthéon, propriétaire d'Actipack et de Loire Plastic Industrie, a presque doublé de taille en 2016.

Le groupe Axium poursuit son développement par croissance externe avec une nouvelle acquisition à Saint-Rémy-la-Vanne, en Seine-et-Marne. Il s’agit de la société Lapac qui vient renforcer son pôle injection plastique, au côté de Loire Plastic Industrie, une de ses deux unités situées à Andrézieux-Bouthéon.

Créée en 1981 par Jean-François Pinel, aujourd’hui âgé de 71 ans, Lapac a réalisé un chiffre d’affaires de 4,5 M€ en 2014. Elle est spécialisée dans la fabrication de bouchons et capsules service mono et bi-couleur. Elle produit aussi des stick « roll-on » pour le marché cosmétique et hygiène-beauté. Son acquisition apporte au groupe ligérien un parc de plus de vingt presses d’injection de 40 à 200 t et un savoir-faire reconnu. Elle lui permet d’accroître sa capacité de production, tout en élargissant son offre d’emballages complets (pot, flacon en PET ou PEHD et bouchons et capsules service associés) en modèles standards ou spécifiques.

Spécialiste des solutions globales d’emballage pour les industries cosmétique, agroalimentaire et pharmaceutique, le groupe dirigé par Yves Cury maîtrise plusieurs technologies de fabrication telles qu’injection, injection-soufflage et extrusion. Il dispose désormais de cinq unités de production réparties entre la France, l’Allemagne et la République tchèque.

Axium a commercialisé l’an dernier 250 millions de produits. Sa nouvelle dimension, consécutive à deux acquisitions (avec celle de l’allemand KKT réalisées courant 2016), doit lui permettre de mieux accompagner le développement de ses clients leurs sites européens. L’entreprise ligérienne, qui réalise un chiffre d’affaire annuel de 50 M€ avec 300 salariés, dont la moitié dans la Loire, a changé d’actionnaire financier cette année. Elle a fait entrer à son capital CM – CIC Investissement qui a pris 10 % des titres. Le reste est détenu par la famille Cury (86 %) et des cadres (4 %).


Denis Meynard

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide