Fermer la publicité

Cinéma Le Royal : la destruction va commencer

Loire le 18 septembre 2015 - Daniel Brignon - Agglomération stéphanoise - article lu 745 fois

Cinéma Le Royal : la destruction va commencer
Daniel Brignon - Le Royal, emblématique de l'histoire du cinéma à Saint-Étienne, bientôt décapité

Le Royal va être rayé de la carte au mois d'octobre prochain pour laisser place à une opération immobilière privée qui connaît déjà un certain succès. La moitié des 27 logements de standing qui vont y être élevés est commercialisée.

Juste après sa dernière séance le jeudi 7 janvier dernier le cinéma Le Royal a dépouillé le site de son ancien mobilier, au cours de ventes éphémère des fauteuils rouge et d’une collection d’affiches, avant de s’installer royalement sous le nom Le Camion rouge un peu plus loin, sur l’ancienne caserne des pompiers.

Le tènement en friche a été acquis par le promoteur Lotir Rhône-Alpes en vue d’une opération immobilière qui va entrer en phase opérationnelle le 10 octobre, date du début de la déconstruction du bâtiment où, sur une surface de 3 300 m2, sera édifié le Royal Libération, un immeuble de 6 étages. Ils surmonteront 400 m2 de surface commerciale proposée en rez-de-chaussée, au-dessus de deux niveaux de garages en sous-sol. 34 garages y seront réalisés.

400 m2 de bureaux sont réservés au premier étage de l’immeuble qui sera occupé principalement par 27 logements de standing. La moitié des logements sont d’ores et déjà commercialisés, relève Git immobilier qui assure le service commercial. Les bureaux en partie, ciblant les professions libérales. Quant à la surface commerciale, elle est en quête d’un occupant en phase avec le style de l’immeuble, dans l’ameublement, la décoration, l’équipement de la maison…

Le chantier, relativement compliqué en raison des contraintes du site, qui doit être au surplus décaissé sur deux niveaux, devrait arriver à son terme au premier semestre 2017. La date de livraison est arrêtée à mai 2017.

Daniel Brignon



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide