Fermer la publicité

Audit - Irup : une nouvelle formation pour diversifier les profils dans l’audit

Loire le 26 juin 2014 - Emilie Massard - Agglomération stéphanoise - article lu 935 fois

Audit - Irup : une nouvelle formation pour diversifier les profils dans l’audit
Les responsables de l'IRUP et du CNCC ont signé une convention qui permet la mise en place de cette formation (© Emilie Massard)

Jusqu’à présent, pour entrer dans un cabinet d’audit, deux solutions étaient possibles : une formation comptable classique avec le diplôme d’expert-comptable au bout, ou bien le passage d’un certificat à la fonction de commissaire aux comptes, diplôme méconnu et jusqu’à présent très compliqué.

Aujourd’hui réformé, son passage a été facilité, et l’Irup de Saint-Etienne en a profité pour proposer un certificat préparatoire aux fonctions de commissaire aux comptes.
Mis en place en partenariat avec la Compagnie nationale des commissaires aux comptes (CNCC), cette formation d’un an est ouverte aux titulaires d’un Bac +5, étudiants ou salariés de cabinets comptables en quête d’évolution, qui pourront ensuite intégrer le stage de trois ans qui donne le titre de commissaire aux comptes, stage rémunéré dans le cadre d’un contrat de professionnalisation. « Jusqu’à présent les profils que l’on retrouvait dans les cabinets se ressemblaient tous, constate René Charles Perrot, vice-président de la CNCC. Aujourd’hui l’évolution de nos métiers fait qu’on a besoin de profils différents. Cette formation permet une vraie perméabilité entre les métiers de l’ingénierie et les métiers de l’audit, et c’est très important à un moment où l’évolution des carrières fait qu’il faut être capable d’évoluer dans le temps. Le travail en cabinet permet d’acquérir une expérience dans des domaines très variés au contact des entreprises, expérience qui peut être valorisée dans une carrière. »

Début de la formation pour octobre

L’Irup espère accueillir une douzaine d’élèves dans cette formation en alternance qui débutera au mois d’octobre pour se finir en mars, pour permettre aux étudiants d’intégrer un stage dès le mois de juin. « Nous avons présenté la formation à des cabinets locaux il y a quelques jours, précise Laurent Vialette, responsable du département management à l’Irup. Et nous avons déjà reçu 3 propositions de stage. Cela démontre qu’il y a une vraie attente de la part de la profession qui recherche des personnes avec un profil différent. »

Emilie Massard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide