Fermer la publicité

Attentat à Saint-Quentin-Fallavier : une personne décapitée

Isère le 26 juin 2015 - Thomas Eydoux - Société - article lu 645 fois

Attentat à Saint-Quentin-Fallavier : une personne décapitée
Geograph.org.uk - site Air Products d'Ellesmere Port (photo d'illustration)

Ce vendredi 26 juin, à l'usine Air Products de Saint-Quentin-Fallavier s'est produite une attaque terroriste aux alentours de 9 h 50. Une forte détonation et un incendie ont été entendus et aperçus. Un mort et plusieurs blessés sont à déplorer pour l'instant d'après l'AFP.

Un homme aurait fait irruption en voiture dans la cour du bâtiment, zigzaguant pour essayer de percuter les bonbonnes de gaz présentes. Des drapeaux de Daesh, l'Etat islamique, auraient été retrouvés sur le site.

Une personne d’une trentaine d’années a été arrêtée, apparemment connue des services de la DGSI. Elle serait à l’origine de l’attentat. Une autre personne, suspectée d’avoir fait des aller-retours devant le bâtiment avant l’attaque, est activement recherchée. Une tête décapitée portant des inscriptions en arabe a été retrouvée accrochée au grillage de l’usine. Des gendarmes de la brigade de Grenoble sont toujours sur place.

Le préfet de l’Isère, qui s'est déplacé sur les lieux, a été rejoint par Bernard Cazeneuve à midi. Le ministre de l’Intérieur était en déplacement dans le Rhône pour une cérémonie de la sortie de promotion des commissaires (école nationale de sécurité publique à Saint-Cyr-au-Mont-d'Or.

En déplacement en Amérique du Sud, le Premier ministre, Manuel Valls a donné l'ordre aux préfets « de mobiliser immédiatement les forces de l'ordre pour assurer une vigilance renforcée sur tous les sites sensibles de la région Rhône-Alpes ». Une cellule de crise a été activée, place Beauvau. Dans son communiqué de presse, le procureur de la République annonce que le parquet anti-terroriste de Paris s’est saisi de l’affaire.

Air liquide a fait parvenir à la presse un communiqué pour infirmer l'information selon laquelle Air Products faisait partie du groupe gazier  : « Air Liquide, leader mondial des gaz, technologies et services pour l’industrie et la santé, exprime toute sa solidarité envers les victimes des événements dramatiques ayant eu lieu ce matin sur le site de Saint-Quentin-Fallavier en Isère de la filiale française du groupe américain producteur de gaz industriels Air Products et envers les salariés de celui-ci. Pour répondre aux questions qui nous ont été posées, nous précisons qu’Air Liquide et la société Air Products sont deux groupes distincts. Air Liquide suit avec attention et en lien avec les pouvoirs publics tout nouveau développement sur le sujet. »

Thomas Eydoux

 

La consternation de Jean-Pierre Barbier


Suite à l’attentat du 26 juin dernier,  à Saint-Quentin Fallavier,  à la société Air Products, Jean-Pierre Barbier, député de l’Isère et président du département, exprime sa consternation face à l’horreur de cet acte barbare.


« Je suis profondément choqué. Mes premières pensées vont aux victimes et à leurs familles. Je tiens à leur exprimer toute ma compassion et mon total soutien » déclare Jean-Pierre Barbier. Le parlementaire souligne que cet attentat est la démonstration, une fois de plus, que la folie aveugle des terroristes islamistes peut frapper partout, sur n’importe quel lieu de notre pays. « La France est la cible des islamistes et la menace est multiforme (presse, sites industriels…). Le monde et les démocraties sont en guerre contre le terrorisme. Nous sommes en guerre contre le terrorisme. Nous devons donc le combattre sans faiblesse et sans relâche. La République ne doit pas se laisser déstabiliser » affirme Jean-Pierre Barbier.

Enfin, il tient d’une part, à saluer le courage et le sang froid du sapeur-pompier qui a procédé à l’interpellation de l’auteur présumé de l’attentat et d’autre part, à souligner l’efficacité des forces de l’ordre ainsi que des sapeurs-pompiers qui sont intervenus sur les lieux. « La mobilisation et l’efficacité des services publics sont remarquables » souligne le parlementaire.
 

Lawrence Krouwel
 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide