Fermer la publicité

Association du musée : Gilles Déchelette, nouveau président

Loire le 08 mai 2014 - Béatrice Perrod-Bonnamour - Roannais - article lu 1119 fois

Association du musée : Gilles Déchelette, nouveau président
Le nouveau président Gilles Déchelette, inscrit les projets de l'association dans les valeurs de Joseph Déchelette (D.R.)

Une quarantaine de personnes était présente au musée à l’occasion de l’AG de l’association du musée Déchelette.


Yves Balloffet, secrétaire, fit observer une minute de silence en souvenir d’Edouard Déchelette, ancien restaurateur de tableaux au Louvre, qui fonda l’association pour honorer la mémoire du célèbre archéologue mort au champ d’honneur à Vingré, le 4 octobre 1914.  L’association entreprit de publier un ouvrage scientifique et grand public sur J. Déchelette (1) en collaboration avec des archéologues.  
Elu à l’unanimité président, Gilles Déchelette cite M. Gadant, archéologue s’adressant  à  J. Déchelette en 1911 : « Vous avez mieux fait qu’étudier les objets, vous les avez fait parler…  Les objets ne sont-ils pas des liens de communication entre l’observateur et leur concepteur, entre des civilisations bien différentes, entre des cultures, entre des expressions artistiques, entre des spiritualités… Grâce à son travail d’observation, J. Déchelette en a fait la démonstration ».
Gilles Déchelette envisage les nouveaux projets de l’association dans le respect des valeurs de J. Déchelette : « intelligence, ouverture d’esprit, simplicité ».  
« Ce que nous souhaitons, dit-il, c’est faire œuvre utile auprès de jeunes archéologues, notamment par la création d’un prix récompensant les travaux de thèse d’un jeune archéologue. Les objectifs sont alors multiples : entretenir des liens étroits avec le musée et avec le centre archéologique européen de Bibracte mais aussi participer à des colloques, organiser des visites et des conférences, créer des liens avec d’autres associations, telle celle des Amis du Musée Guimet. Et bien entendu œuvrer auprès des Musées d’archéologie dans le souvenir de J. Déchelette. » 

Béatrice Perrod-Bonnamour



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide