Fermer la publicité

ASSE/OL : la justice saisie pour « injures publiques »

Loire le 30 avril 2015 - Denis Meynard - Société - article lu 79 fois

ASSE/OL : la justice saisie pour « injures publiques »

Le club de football stéphanois Saint-Étienne a déposé plainte auprès du parquet de Lyon, après le dernier derby joué à Gerland.

Le parquet de Lyon a reçu, en fin de semaine dernière, un dépôt de plainte du président de l'AS Saint-Étienne Roland Romeyer pour des « propos injurieux » tenus sur la pelouse par un représentant des supporteurs lyonnais, dimanche 19 avril, au stade de Gerland, avant la rencontre Lyon-ASSE. La plainte, déposée auprès du procureur de la République de Lyon, vise « l'injure publique » et « l'incitation à la haine dans une enceinte sportive », cette dernière étant punissable d'un an d'emprisonnement et de 15 000 € d'amende par le Code du sport.
Le club stéphanois a par ailleurs saisi pour les mêmes faits la commission de discipline de la Ligue de football professionnel, qui a décidé de placer le dossier en instruction, a annoncé la LFP le 23 avril.
« C'est sans doute le dernier derby à Gerland et il est impensable de ne pas remporter une victoire écrasante sur ces "parasites" », avait lancé le représentant des supporteurs Lyonnais aux 37 000 spectateurs présents dans l'enceinte à l'occasion d'une animation de tribunes, que le club rhodanien confie depuis la saison dernière à des groupes de supporteurs.
Par ailleurs, aucun supporter stéphanois n'était dans l'enceinte du stade car ceux-ci avaient boycotté la rencontre pour protester contre les mesures de sécurité imposées par la préfecture du Rhône.
« En autorisant un supporteur à traiter publiquement les Stéphanois de "parasites", l'Olympiuqe lyonnais a fait preuve d'un grave manque de responsabilité, source d'incitation à la haine », a estimé dans un communiqué l'ASSE, déplorant « que l'Olympique Lyonnais recherche constamment la provocation ». Ce dernier a par ailleurs indiqué avoir envoyé un courriel d'excuses provenant de la personne ayant tenu ces propos. Après un début de polémique, le club rhodanien est revenu sur sa décision concernant l'attribution de siège et de loge portant le 42 (numéro du département où réside son grand rival dans son futur stade).

Denis Meynard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide