Fermer la publicité

ASSE : Polémique de la taxe à 75 % Un partout et balle au centre ?

Loire le 21 avril 2014 - Mathieu Ozanam - Agglomération stéphanoise - article lu 656 fois

Un an plus tard, ce n’est plus du tout la même ambiance.

Dans un entretien accordé au quotidien sportif L’Equipe, Roland Romeyer a sorti les flingues. Verbatim : « Mardi, j'ai offert à l'un de nos députés un maillot du Paris-SG floqué à son nom et le numéro 75 dans le dos. Il a voté la taxe des 75 %. Ce n'est pas possible d'être con à ce point ! Rien que cette année, cette taxe va me coûter 1,9 M€. Et, là où il faut être encore plus con, c'est de l'avoir plafonnée. Le Paris-SG aurait payé plus. Au lieu de cela, on affaiblit notre football et on creuse le fossé entre les deux premiers (PSG, Monaco) et les autres. J'espère qu'on jouera les trouble-fête. Mais soyons lucides : la Ligue des champions peut-être pour nous, à condition de terminer premiers de notre Championnat des dix-huit équipes et de ne pas assister à l'émergence d'un troisième "monstre". Sinon, ce sera fini et pire dans le futur. »

Le « con » réagit et ne s’en laisse pas conter

Le député Régis Juanico n’a pas tardé à réagir puisque c’est lui que le co-président de l’ASSE visait à mots à peine couverts. « Être traité de "con" n’est jamais agréable : les élus sont devenus le "paillasson" commode de toutes les frustrations… La charge ne me surprend pas de la part d’un dirigeant du foot "militant" qui -sortant de son rôle- a ouvertement fait campagne pour le candidat UMP aux élections municipales à Saint-Etienne. » (il fait ici allusion à la présence de Roland Romeyer au meeting du candidat UMP à Saint-Etienne lors de l’entre-deux tours de l’élection municipale.

Très impliqué dans son travail parlementaire sur toutes les questions portant sur le sport, Régis Juanico a été rapporteur spécial du budget des Sports à la commission des Finances de l’Assemblée Nationale. Et comme « la majorité de mes collègues », il a voté la taxe à 75 %, « tout en contribuant fortement à la rendre "supportable" pour les clubs de Ligue 1 », insiste-t-il. Et il assume : « Je ne regrette pas ce choix au moment même où tous nos concitoyens font des efforts, souvent au prix de lourds sacrifices, tout comme les collectivités locales et l’Etat, pour redresser la situation désastreuse de nos finances publiques héritée de la « bonne » gestion des amis politiques de M. Romeyer », lançant à son tour une pique au co-président de l’ASSE.

L’explication de texte de Régis Juanico

Mais le député socialiste de Saint-Etienne ne s’en tient pas qu’à un échange de bons procédés. Il entre dans les explications, chiffres à l’appui. « Si l’on en croit les chiffres fournis par la Ligue de Football Professionnel, pour les 14 clubs, 115 joueurs et 8 entraineurs concernés, la taxe aura un impact financier de 44 M€ par an, sur 2 ans. Cette somme est à rapprocher des 1,2 Md€ de chiffre d’affaires annuel généré par le foot professionnel. La moitié de cette somme sera versée par le PSG (20 M€ d’euros). Lyon, Marseille et Lille autour de 5 M€. Bordeaux : 3,4 M€, Lille : 2,2 M€. Toulouse, Nice, Saint-Etienne : entre un et deux M€. 6 des 14 contributeurs paieront moins de 200 000 €. » Le député fait aussi le compte des avantages fiscaux liés à la baisses de cotisations sociales et de coût du travail (CICE), le possible recours à la « soulte » versée par l’AS Moncao à la Ligue de Football Professionnel ou encore l’augmentation des droits télés. (Lire la suite des explications sur le site de Régis Juanico)

Pas de jour férié sur les réseaux sociaux

Relançant la polémique le 1er adjoint au maire de Saint-Etienne, Gilles Artigues, a également réagi sur les réseaux sociaux. Extraits : « Par idéologie, le député Juanico fait perdre près de 2 millions d'euros aux Verts. La colère du Président Romeyer est légitime », « Juanico assomme l'AS St Etienne et protège le Paris Saint Germain et l'AS Monaco. Les supporters stéphanois lui demanderont des comptes », « Juanico osera t il retourner à Geoffroy Guichard après le coup bas qu'il vient d'asséner à notre club dans les salons dorés de l'Assemblée ? » Un partout et balle au centre ?

Mathieu Ozanam

Pour se souvenir de l'ambiance d'il y a un an :

Galerie photos : Les Verts s'offrent la coupe de la Ligue (21 avril 2013)

Les vainqueurs de la Coupe de la Ligue défilent en centre-ville (21 avril 2013)



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide