Fermer la publicité

Art'Kébia, la société qui murmure à l'oreille des arbres

Isère le 15 juin 2015 - Laurent Marchandiau - Vie locale - article lu 361 fois

Art'Kébia, la société qui murmure à l'oreille des arbres
Laurent Marchandiau - Guillaume Thorand, gérant de la société Art'Kébia.

L'arbre est au centre de sa passion. Guillaume Thorand, est tombé amoureux de ces géants des forêts au point d'en faire son cœur d'activité. Arboriste grimpeur, il a fondé Art'Kébia, une société d'élagage et de travaux acrobatiques spécialisée dans la création d'évènements dans les arbres .

La forêt et la nature sont au cœur de ses préoccupations et l’arbre au centre de ses activités. Gérant d’Art’Kébia, sa société spécialisée dans la création d’événements dans les arbres, Guillaume Thorand est un passionné et cela se sent dès que l’on dialogue avec lui.

Arboriste-grimpeur depuis plus de dix ans, il crée en 2009, Art’Kébia, une entreprise véhiculant des valeurs fortes en excluant les pratiques préjudiciables à la santé de chaque arbre. Tailler, oui ! Mais de manière raisonnée dans le respect de la plante. Du haubanage, à la taille raisonnée, fruitière ou japonaise jusqu’à l’abattage, Art’Kébia ne se cantonne pas à une simple coupe, mais effectue une surveillance sanitaire (avec notamment la suppression des chenilles processionnaires), des diagnostics individualisés afin de préserver le patrimoine forestier.

L’arboriculture étant une activité saisonnière, Guillaume Thorand l’a couplé aux travaux acrobatiques, sa société réalisant des prestations en hauteur ou d’accès difficiles principalement sur la région grenobloise, mais aussi sur le quart sud-est de la France en passant par l’étranger. Des travaux de maçonnerie, de couverture en passant par la toiture, le lavage de vitre, Guillaume Thorand a plus d’une corde à son arc ! Des prestations qui font sens pour sa TPE, en accord avec ses valeurs. Progressivement, l’idée de faire découvrir son métier au grand public, a germé, le conduisant à passer en 2012, un certificat de qualification professionnelle « Éducateur de Grimpe d’Arbres. »


De l’élagage à la création d’événements dans les arbres

« L’élagage est à l’origine de cette diversification. C’est l’histoire d’un élagueur qui parle de son métier à un naturaliste qui en parle un animateur. Sans compter que c’est une activité saisonnière (de mai à octobre) complémentaire à mes autres prestations », confie-t-il. Son objectif ? Faire connaître le milieu naturel à travers les géants des forêts. « Je monte des plateformes jusqu’à huit personnes maximum dans les arbres, soutenus par des cordes afin de ne pas abîmer l’arbre, mais également des hamacs en passant par la réalisation de parcours dans les arbres avec des cordes, tout en respectant l’environnement », explique-t-il. Un concept éloigné des parcs aventures et des acrobranches ou les installations sont fixes et fortement ancrés dans les arbres.

« C’est une activité nomade que je propose. Dans un souci de respect de la nature, mes installations ne sont pas préjudiciables à l’arbre. Je repère ceux qui sont susceptibles d’assurer l’activité, j’utilise des cordes pour fixer les plateformes tout en protégeant les points d’ancrage de manière à ce que l’écorce ne soit pas abîmée. » Et ça marche ! « Pour un déjeuner dans les arbres, il faut compter entre 85 € à 90 € par personne pour une installation déjà en place. Je groupe les groupes ! » Deux à trois jours sont nécessaires pour rentabiliser ses installations.

« Chaque projet se réalise sur devis en prenant en compte l’essence de l’arbre, son état de santé afin de savoir ce que l’on peut faire dessus. Nos structures s’adaptent à l’arbre et non l’inverse. » Un concept novateur qui commence seulement à se faire connaître. « Les collectivités, les comités d’entreprises, les centres de loisirs et aérés sont relativement demandeuses de ce genre d’activités accessibles dès 7 ans ! Cela permet de faire de la pédagogie autour de l’arbre, d’apprendre à reconnaître les essences, leurs âges, de les découvrir d’une manière ludique et fun. »

Implanté à Claix, Art’Kébia a récemment organisé pour la mairie de Claix (proche de Grenoble), un concert dans les arbres. « L’installation se composait de plusieurs plateformes dont la plus haute se situait à 8 mètres de hauteur ce qui permettait au public de mieux voir les musiciens. Une première pour cette jeune société dont le nom est issu d’une plante grimpante semi-persistante originaire d’Asie, l’Akébia.

Laurent Marchandiau



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide