Fermer la publicité

Après les résidences Marguerite, les résidences Sérénité

Loire le 25 septembre 2015 - Louis Pralus - Roannais - article lu 405 fois

Après les résidences Marguerite, les résidences Sérénité
Louis Pralus - La future résidence de la rue J. Moulin

Jean Auroux avait créé les résidences Marguerite, Yves Nicolin créé les résidences Sérénité. Nouveau concept de maisons d'accueil pour personnes âgées.

Les résidences Marguerite ont vieilli, sont inadaptées, pas toujours aux normes. Certaines seront restructurées et trois seront rasées. La dernière, rue Bravard, date de 2008. A la place Roannais agglomération (avec Clotilde Robin, chargée des seniors) et Opheor ont conçu un nouveau type de résidences totalement adaptées au 3e âge par leur équipement : sol antidérapant, chemin lumineux, barres d'appui, ouverture  de porte motorisée, accès au balcon adapté... Deux nouvelles résidences seront ainsi construites à Roanne et à La Pacaudière sous le nom de résidence Sérénité.

La résidence de Roanne sera édifiée rue Jean Moulin par le cabinet d'architectes Fournel pour un montant de 3,35 M€. Début des travaux 1er trimestre 2016 et livraison 2e trimestre 2017. Sur 4 étages elle comprendra 28 logements et une salle commune plurifonctionnelle au rez-de-chaussée avec un jardin paysager. Elle sera équipée de vidéophone, ascenseur, mains courantes, boites aux lettres accessibles, signalétiques.

La résidence de La Pacaudière, conçue par le cabinet Hiatus pour un montant de 1,5 M€ sera construite en face de l'Ehpad et comprendra 12 logements. Les animations, les salles multi-usages et les repas seront communs. Début des travaux 2e trimestre 2016 et livraison 3e trimestre 2017.

Une  autre maison pour personnes âgées sera construite, mais d'un type différent, à Saint-Romain-la-Motte. Ce sera une Marpa (maison d'accueil rurale pour personnes âgées) pour des seniors ayant un degré d'autonomie  moindre. Elle se composera de  23 logements avec larges terrasses connectée à des espaces collectifs (jardin potager notamment). Elle aura des salles communes (salon, salle d 'animation, cuisine ludique pour activités entre résidents et avec des intervenants extérieurs. Cette résidence, œuvre de l'architecte Lavarenne, est le fruit d'un partenariat entre la MSA, la commune et Opheor. Début des travaux 3e trimestre 2016, livraison fin 2017. Coût : 2,5 M€.

Louis Pralus



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide