Fermer la publicité

Amos 42 : les bailleurs sociaux s'engagent à accélérer la réhabilitation

Loire le 22 juin 2015 - Emilie Massard - Collectivités locales - article lu 338 fois

Amos 42 : les bailleurs sociaux s'engagent à accélérer la réhabilitation
Emilie Massard - Les représentants des bailleurs, de l'Etat et des collectivités ont signé une convention pour la réhabilitation

Amos 42, qui réunit les bailleurs sociaux de la Loire, a détaillé ses orientations lors de son assemblée générale le 17 juin dernier. Des orientations qui font la part belle à la réhabilitation du parc existant, avec notamment une convention signée avec l'Etat et les collectivités territoriales.

A l’occasion de l’assemblée générale de l’Association des maîtres d’ouvrages sociaux (Amos) de la Loire, les 16 organismes de logements sociaux qui la composent ainsi que leurs partenaires institutionnels ont pu échanger autour des enjeux et des orientations à prendre dans les années à venir. Si les différents territoires du département n’ont pas tous les mêmes problématiques, c’est une tendance générale à la nécessité de réhabilitations qui s’est dégagée au cours des échanges.

Grâce au travail d’analyse des besoins des territoires, Amos 42 a en effet établi un scénario qui fixe les besoins en termes de démolition, de réhabilitation et de construction neuve. Avec une orientation forte vers la réhabilitation engagée par la plupart des organismes. « Nous avons fait le constat d’un contexte environnemental très évolutif dans notre secteur : les décentralisations, la réforme géographique prioritaire ou encore les orientations nationales font que le contexte est mouvant, il faut que l’on s’y adapte », note Norbert Sirot, président d’Amos 42. « Pour cela, nous utilisons les outils à notre disposition pour analyser la demande et mieux orienter nos actions ». Les partenariats avec les acteurs locaux ont également été placés sur la liste des priorités, et notamment avec l’Etat et les collectivités locales.

A l’issue de l’assemblée générale, les représentants d'Amos 42 ont pu concrétiser cette volonté avec la signature d’une convention départementale avec l’Etat, plusieurs communautés de communes ou d’agglomération, la Région Rhône-Alpes et la Caisse des dépôts et consignation.  Déclinaison d’un document signé nationalement puis régionalement, cette convention a pour objectif la réhabilitation thermique de 4 800 logements sociaux dans la Loire sur la période 2015-2017. « Aujourd’hui le parc de logements sociaux de la Loire est un des plus anciens dans la région, pour autant, sur le plan thermique, il est en meilleure situation que la moyenne régionale, souligne Fabien Sudry, préfet de la Loire. On ne part donc pas de zéro, les bailleurs sociaux ont déjà entamé le travail, cette convention a pour but d’accélérer les choses ». Les bailleurs, avec le soutien des collectivités, les aides indirectes de l’Etat et les différents dispositifs existants, s’engagent en effet à augmenter de 50% le volume des réhabilitations qu’ils réalisaient jusqu’à présent. « L’objectif est d’arriver à maîtriser le loyer et les charges de ces logements, pour répondre aux besoins des ménages les moins aisés, mais aussi d’améliorer leur accessibilité face au vieillissement de la population, ajoute Norbert Sirot. Cet engagement répond donc à un impératif écologique, social, mais aussi économique en soutenant l’activité du BTP. »

Emilie Massard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide