Fermer la publicité

Américan circus à Voiron

Isère le 15 novembre 2015 - Caroline THERMOZ-LIAUDY - Spectacle, Théâtre - article lu 572 fois

Américan circus à Voiron
Caroline Thermoz-Liaudy - Le chapiteau démesuré accueillera 17.500 personnes en 4 soirs

Le chapiteau est gigantesque…Presque autant que le défi. Après avoir été éconduit du palais des sports de Grenoble, Guy Chanal installe son festival international du cirque à Voiron. Du 19 au 22 novembre, les plus grands artistes du cirque mondial concourront sur une piste aux étoiles démesurée.

C’était son rêve : faire du cirque sous un chapiteau. Finalement, ses déboires grenoblois l’ont poussé jusqu’à Voiron, où il a été très bien reçu et où le festival est déjà un succès, une semaine avant sa première édition à sa nouvelle adresse. « Il faut d’abord remercier Julien Polat, le maire de Voiron, car l’idée vient de lui. Quand on a appris que ça ne se ferait plus à Grenoble il m’a dit qu’il n’avait pas de salle, mais qu’il avait un grand terrain. Et je suis très surpris par ce très bel accueil des commerçants, des habitants, même les carrefours et les giratoires ont été décorés aux couleurs du festival.»

Le pari a l’air de payer, puisque depuis un mois, les quatre soirées (2 soirs de sélections, la finale et le gala) affichent complet. « Depuis le 25 octobre, il n’y a plus un strapontin de libre, nous avons même refusé plus de 3 000 places. 17 500 spectateurs vont venir cette année, on a déjà vendu 3275 places pour l’édition de l’année prochaine ! » Beau succès, d’autant que le palais des sports avait une contenance moins importante (14500 places). Des spectateurs venus d’Isère, des deux Savoie, de l’Ardèche, de Gap, de la Bretagne, de Suisse, d’Italie… « et grâce à Voiron, des Lyonnais contents de ne pas subir l’entrée de Grenoble ».

Comme chaque année, il s’agit d’un concours des plus grands numéros de cirque. Sur la piste défileront des artistes venus du monde entier. « C’est la crème des différentes disciplines : trapèze, le plus grand numéro d’éléphants et de chevaux, du monocycle, du main-à-main, des clowns avec Bello Nock par exemple. Que des grands noms qui prennent des risques puisque notre spécificité, c’est qu’il n’y a pas de professionnel du cirque dans le jury. Les membres jugent en leur âme et conscience mais surtout en fonction de ce qu’ils ressentent. »  Dans le jury donc : Guy Chanal en personne et Gérard Louvin, (les immuables, avec Jean-Pierre Foucault qui fera encore office de Monsieur Loyal), mais aussi Francis Perrin qui est présent pour la quatrième année, Cyrielle Clair, Laurent Luyat, Cyril Ferraud, Jeannie Longo…Dix adultes, mais aussi seize enfants, qui ont déjà une expérience du cirque. "L’autre difficulté, c’est que le samedi soir pour la finale, on remet les compteurs à zéro. Il faut être bon à chaque fois." conclut Guy Chanal.

Caroline Thermoz-Liaudy

 

Gagnant-gagnant

Installé à Voiron sous le plus grand chapiteau existant, Guy Chanal applique la méthode « gagnant-gagnant » en injectant à lui seul 85 000€ dans l’économie locale, sur les 500 000€ investit, sans compter les bénéfices que tireront les commerces. « J’avais un hôtel qui m’accueillait gratuitement à Grenoble, mais j’ai préféré remplir  deux hôtels voironnais à mes frais, pour réinjecter dans l’économie locale. Les trophées ont aussi été faits dans une fonderie locale.»
 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide