Fermer la publicité

Aménagement - Contrats de rivières : plus de 115 M€ pour l’eau

Loire le 09 octobre 2014 - Mathieu Ozanam - Agglomération stéphanoise - article lu 347 fois

Aménagement - Contrats de rivières : plus de 115 M€ pour l’eau
Les bassins versants des rivières concernées par les contrats (D.R.)

Les Ligériens se souviennent des violentes inondations qui avaient submergé Firminy, Unieux, Fraisses, Le Chambon-Feugerolles et Rive-de-Gier en 2008.

Ce sont les manifestations les plus concrètes de la nécessité d’intervenir au long cours sur les cours d’eau dont certains traversent des zones urbaines. La déconstruction de la voûte au-dessus de l’Ondaine au Chambon-Feugerolles en 2010 s’inscrivait ainsi dans le cadre du 1er contrat de rivière. De la même façon à Rive-de-Gier, les parties sous-dimensionnées pour le flux de l’eau en cas de crue ont commencé à être traitées en déconstruisant les parties couvertes et en rélargissant le lit du cours d’eau. Des opérations menées et financées dans le cadre du contrat de rivière du Gier. Et ce ne sont pas les seules.

Une programmation d’interventions sur 5 ans

La semaine dernière l’Etat, les collectivités (Région, conseils généraux de Haute-Loire et de Loire, les communautés de communes concernées), l’Agence de l’eau Loire Bretagne ont signé les seconds contrats de rivières pour l’Ondaine et le Lizeron d’une part et pour le Furan de l’autre. Une signature qui intervient un an après celle du nouveau contrat pour le Gier. Les partenaires s’engagent sur un programme d’interventions de 5 ans. En tout plus de 200 opérations sont envisagées, dont 75 pour « rendre la qualité des eaux compatibles avec les fonctions et les usages des cours d’eau », notamment en limitant les différentes sources de pollutions. 71 autres opérations doivent permettre de « connaître, préserver, restaurer et valoriser les cours d’eau ». Il s’agit ici de travaux d’aménagements des lits de rivières. Enfin, 54 opérations sont destinées à « assurer une gestion pérenne des cours d’eau » en menant des actions pédagogiques en direction des scolaires, en élaborant des plaquettes d’information.
Les sommes de ces seconds contrats de rivières sont équivalentes à celles engagées lors des 1ers contrats : 28,6 M€ pour l’Ondaine-Lizeron, 33,7 M€ pour le Furan. Le Gier est doté d’un financement prévisionnel de 52,8 M€.

Mathieu Ozanam



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide