Fermer la publicité

Allimand implante sa première filiale en Chine

Isère le 09 juillet 2015 - Laurent Marchandiau - Industrie - article lu 376 fois

Allimand implante sa première filiale en Chine
DR - Allimand officialise ses relations commerciales avec la Chine en y implantant sa première filiale.

Réalisant entre 30 % et 60 % de son chiffre d'affaires en Chine, le fabricant isérois de machines à papier, le Groupe Allimand, a fondé mi-juin sa première filiale à Shanghai. Une implantation qui fait suite à l'important contrat remporté dans ce pays en début d'année.

Plus de vingt ans après s’être développé en Chine, le concepteur et fabricant de machines à papier, le groupe isérois Allimand, officialise (enfin !) son ancrage dans ce pays en créant depuis mi-juin, sa première filiale à Shanghai. « Déjà plus de 20 machines à papier complètes "Allimand" sont exploitées sur le sol de l'Empire du Milieu, sans parler des machines reconstruites », confie Franck Rettmeyer, président d’Allimand. Une opération qui fait suite à l’important contrat remporté en début d’année par la société basée à Rives (Centre-Isère), d'où partiront deux machines à papier technique, actuellement en fabrication.

La création d’Allimand Shanghai répond à plusieurs enjeux : conforter l’activité commerciale du groupe présent sur ce territoire depuis la fin des années 80 et accroître la relation de proximité avec ses clients de plus en plus demandeurs de services : « Échanger directement sur place avec des interlocuteurs compétents constitue un net avantage compétitif distinctif », souligne Franck Rettmeyer. D’autre part, le groupe compte, dans un second temps, de recruter du personnel qualifié sur place afin de « pouvoir prendre des commandes chinoises, en particulier pièces de rechange et services associés à nos machines. Cela nous permettra de facturer directement en Yuans, en réponse aux sollicitations de nos clients ». Actuellement, la filiale se compose de cinq salariés, dont un ingénieur papetier français.

Comme toute nouvelle implantation, le choix s’est voulu stratégique. Le groupe a décidé de s’installer dans la ville de Jiaxing située au sein de la province côtière de Zhejiang (au sud de Shanghai) connu en Chine comme la « Silicon Valley » du papier. À elle seule, la région concentre la majorité des grands acteurs de l’industrie papetière chinoise à forte valeur ajoutée. Prochainement, Allimand livrera à Minfeng Hi-Tech, l’un des leaders chinois de ce secteur, une machine à papier technique faisant suite à un contrat signé en septembre 2013. « Les mois prochains et les années futures nous permettront de consolider notre implantation, d’acculturer notre management, pour prendre l’habitude de travailler avec des filiales étrangères », conclut Franck Rettmeyer.

Laurent Marchandiau

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide