Fermer la publicité

Agroalimentaire : l’art de nourrir sa croissance

Loire le 02 octobre 2014 - Florence Barnola - Actualités - article lu 1101 fois

Agroalimentaire : l’art de nourrir sa croissance
Chaque année le Pôle agroalimentaire de la Loire organise des Entretiens pour les entreprises locales et régionales du secteur (D.R.)

« Le dirigeant ne doit pas négliger l’importance de la réflexion autour de la stratégie d’entreprise qui permet d’anticiper et donc d’augmenter la performance, ainsi que d’accélérer la croissance de l’entreprise. Les 8es Entretiens de l’agroalimentaire ont pour objectif de mettre en avant des outils et des approches permettant de mettre en place cette stratégie », explique André Duvernoir, le président du Pôle Agroalimentaire Loire organisateur de l ‘événement.

Rappelons que la filière est la troisième industrie du département (plus de 14 000 emplois) et que la Loire est le premier producteur de lait en Rhône-Alpes.
Avec pour partenaires les deux CCI ligériennes, la chambre des métiers et de l’artisanat et le Ciridd (Centre international de ressources et d’innovation pour le développement durable) ainsi que des intervenants invités sur des sujets comme l’intelligence économique et la veille commerciale, l’écologie industrielle, le design dans l’innovation ou encore le financement du développement qui vont être abordés durant ces entretiens. Le directeur du Pôle alimentaire Loire, Damien Déal, précise : « les entreprises vivent un moment difficile en terme d’activité. Même si le quotidien est instable, une entreprise a une vision sur deux, trois, cinq, dix ans. On peut ne pas avoir de visibilité sur son carnet de commande dans les trois mois qui viennent pour autant ça vaut le coup de se poser la question du positionnement de sa société sur les marchés, de l’innovation, etc. »

Alpina et Révillon : stratégies gagnantes

La demi-journée du 7 octobre, ouverte aux adhérents du Pôle mais aussi à de nombreuses autres entreprises invitées de la Région, se fera en deux temps en 7 heures chrono. Une plénière est organisée avec des témoignages d’entreprises, viendra par la suite un éclairage d’experts via les ateliers sur des aspects plus méthodiques.
L’un des invités phare de ces 8es Entretiens est le fabricant savoyard de pâtes Alpina. « Ils ont 170 ans d’existence, c’est une entreprise très ancrée dans son territoire et pourtant ils innovent, ils ont des développements. C’est intéressant de voir comment une entreprise “traditionnelle“ vit cette adaptation par rapport aux marchés. »
Les entreprises vont exposer leur stratégie à travers leurs actions, leurs approches du développement. Pour exemple Révillon Chocolatier, « l’entreprise appartient à un grand groupe mais est assez exemplaire sur la question de son développement. Elle est aussi très motrice dans sa capacité à aller vers les autres entreprises de son territoire. Très ouverte sur les synergies, elle a participé à cette démarche d’écologie industrielle qui a démarré en 2011».  Quant à la Laiterie du Forez elle témoignera sur la question de l’éco-conception, du design : «  la question du design au sens de l’usage est quelque chose de très important. Bien au-delà de l’aspect purement ergonomique, nous sommes sur l’ensemble de l’usage d’un produit, cela permet d’ouvrir de nouvelles pistes de développement. »
Enfin ces Entretiens agroalimentaires peuvent permettre d’acquérir un autre outil de développement essentiel : « se faire du réseau, que les entreprises rencontrent d’autres acteurs, c’est pour cela que nous avons des espaces d’échanges, de convivialité… »

Florence Barnola


Les 8es Entretiens de l’Agroalimentaire ont lieu mardi 7 octobre de 13 h 30 à 20 h 30 à la Cité du design à Saint-Etienne.


140 adhérents

Le Pôle agroalimentaire de la Loire est une association qui réunit près de 140 adhérents, acteurs économiques et institutionnels « de la fourche à la fourchette ». On trouve ralliés à la structure  des agriculteurs, des artisans, des restaurateurs, des distributeurs, des équipementiers, TPE PME de l’agroalimentaire, des grands groupes…  « L’idée est de faire travailler les différents acteurs économiques de la filière alimentaire ensemble. Nous avons des actions de promotion pour mettre en avant des produits et des savoir-faire du département, ainsi que des événements comme les 8e entretiens qui sont un moment d’échanges entre adhérents et d’autres invités… », raconte le directeur Damien Déal



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide