Fermer la publicité

Agglomération : la majorité sortante propose jusqu'en 2025

Loire le 06 mars 2014 - La Rédaction - Roannais - article lu 523 fois

Agglomération : la majorité sortante propose jusqu'en 2025
Au 1er rang, à gauche, M. Avocat (président sortant), Mme Riamon, à droite aux côté de Jean-Jack Queyranne, candidate à sa succession (D.R.)

Marie-Hélène Riamon est candidate à la présidence de Roannais agglomération.

Elle a tracé ses priorités,  notant que son projet est construit avec les communes de gauche : Roanne, Riorges, Mably, Villerest. Première priorité : l'emploi ! Il passera par l'innovation et elle porte ses fruits avec l'arrivée d'un pôle de déconstruction.
Pour l'habitat, condition d'une nouvelle démographie, elle annonce une société d'économie mixte pour racheter les bâtiments vacants, les restaurer et les remettre sur le marché. L'agriculture bio est une autre composante de l'économie ; aussi, Mme Riamon veut, elle, créer des parcelles relais pour maraichage comme pour la vigne. Sur la proximité, elle annonce : « il faut un numéro vert gratuit, un interlocuteur compétent, une réponse rapide. »
Laure Déroche parle offre foncière et développement de l'enseignement supérieur. « Nous  voulons aménager 80 ha de zones nouvelles (Bonvert et Marclet) ; nous proposons d'accueillir 500 étudiants de plus et d'offrir 300 places de plus au CFA. » Jean-Jacques Ladet pense vieillissement et précarité : « 1 000 personnes sur l'agglomération ont plus de 90 ans, il faut un nouveau concept de résidence pour personnes âgées. Il faut une attention à la concentration de la précarité au Parc, au Mayollet, à Mulsant, aux Tuileries, aux Etines... »
Jean-Luc Chervin soutient l'agriculture bio et veut augmenter les surface agricoles en zone péri-urbaine. Nathalie Sarles parle nature. « Les Grands Murcins seront le pendant de la Gravière aux oiseaux. Il faudra améliorer l'accès, l'accueil, les animations sur le pôle Commelle-Villerest. » Des jeunes ont suggéré à l'agglo une aide directe au logement, si difficile d'accès. M. Gardette (10 salariés dans une entreprise de menuiserie et bientôt un nouvel atelier à Lentigny avec 3 ou 4 emplois) a réclamé « une simplification ». Un exemple : « Sur un devis d'habitat je vais avoir trois taux de TVA différents ! »

L.P.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide