Fermer la publicité

Agglomération : Jean-Luc Chervin candidat à la présidence

Loire le 10 avril 2014 - La Rédaction - Actualités - article lu 448 fois

Agglomération : Jean-Luc Chervin candidat à la présidence
Les conseillers communautaires de gauche (D.R.)

Il fallait un candidat issu d'une municipalité qui avait remporté l'élection municipale.

Ne restaient en lice que les maires de Mably et Riorges. Jean-Jacques Ladet n'étant pas intéressé, il revenait à Jean-Luc Chervin de partir. Celui-ci connaît la maison, il en a été vice-président. Son mot d'ordre est donné d'emblée : proximité, disponibilité.
Aussi s'il est élu il laissera son travail professionnel aux impôts à Charlieu. Il veut marquer sa différence de gouvernance avec celle qu'il croit déceler chez Yves Nicolin. Entre autres, il entend séparer nettement Ville de Roanne et communauté de Roannais agglomération, c'est à dire ne pas donner une prééminence à la ville centre.  Il annonce aussi vouloir prendre ses vice-présidents dans la majorité de Roannais agglomération. Mais qui sait aujourd'hui exactement de quelle couleur est cette majorité, justement ? Sachant que sur les 84 élus communautaires : 59 sont sans étiquette, 18 de droite, 6 de gauche, 1 du Front national. Est-ce le style de l'homme qui fera la différence alors  ? Ou le programme ?
Marie-Hélène Riamon complète : « il y a le projet et il y a la méthode. Nous avons des élus de gauche mais aussi des élus d'une autre sensibilité qui se reconnaissent dans notre proposition. Il existe plusieurs villes où le maire est d'une sensibilité politique et le président de l'agglomération d'une autre... » Laure Déroche apporte son point de vue : « il ne faut surtout pas une hégémonie de la ville centre ; l'agglomération ne se résume pas à la ville de Roanne par respect pour les élus des communes rurales qui sont à égalité de droits et de devoirs. L'intercommunalité est une recherche de consensus, il n'y a pas la même opposition que dans une municipalité. » Faut-il penser que Jean-Luc Chervin sera le candidat du consensus ? Les paris sont ouverts. Rendez-vous pour le verdict le lundi 14 avril.

L.P.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide