Fermer la publicité

Advivo : horizon 2020

Isère le 11 septembre 2015 - Xavier ALIX - Société - article lu 267 fois

Advivo : horizon 2020
Cabinet A'Tream - Le futur îlot Maniez à Pont-Evêque

Le bailleur social du pays viennois organisait lundi dernier devant ses salariés sa revue de projets annuels. L'occasion de faire le point mais aussi de se projeter jusqu'en 2020 avec 10 grands objectifs à tenir.

La grand' messe de rentrée pour les 127 salariés d’Advivo a été l’occasion pour leur président et maire de Vienne Thierry Kovacs de leur présenter 10 objectifs à moyen terme. Objectifs acceptés par le conseil d’administration en avril dernier et à tenir en 2020.

Alors que se profilent  « dans un contexte économique encore hésitant les nouveaux contrats de ville, l’application des modifications de la loi Alur, le rattachement à la communauté d’agglomération », contextualisait T. Kovacs, on retient une volonté de réduire l’endettement à « moins de 38 % », la limitation des « frais de gestion à 22 % » ou encore obtenir une satisfaction des locataires à 85 %. Le taux de vacance ne devra plus dépasser les 1 % (Advivo a 6 000 logements) à 3 mois, l’objectif d’un  total de 100 logements vacants (non occupés le jour de la facturation) en décembre 2014 n’a pas été atteint : ils étaient au nombre de 155. En cause : une inflation des dédites courtes et un durcissement de la réglementation amiante.

Au chapitre réhabilitation, Advivo va investir 40 M€ jusqu’en 2020 afin de réduire la facture énergétique des logements. A noter, l’objectif d’une consommation énergétique globale à 5 % renouvelable. L’effort de construction portera lui sur 200 à 300 logements d’ici 2020. Côté projets justement, après la livraison de la résidence labellisée BBC Effinergie Le Clos des Lilas à Jardin (9 logements sociaux locatifs occupés depuis le début de l’été) construite pour 1,174 M€, Advivo a été missionné par la Ville de Pont-Evêque. Il s’agit de construire une nouvelle résidence - baptisée l’îlot Maniez -  de 41 logements sur un terrain en centre-ville acquis par l’office et répartis sur trois établissements. 41 appartements, tous accessibles aux personnes à mobilité réduite, dont 10 destinés à l’accession sociale. Advivo va très prochainement lancer les travaux de cette résidence certifiée Qaulitel.

Julien de Leiris, directeur général se disait « globalement satisfait des résultats 2014. J’insiste sur la qualité de service et donc l’exemplarité sur la procédure. Je note un climat social apaisé. Avec des accords de fin d’année, notamment sur les primes. » Le nouveau système de primes se base sur la présence et aurait fait reculer de 60 % le taux d’absentésime...

Xavier Alix



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide