Fermer la publicité

AC Environnement déménage : 120 emplois dans les bagages

Loire le 04 juillet 2014 - Louis Pralus - Immobilier et BTP - article lu 3734 fois

AC Environnement déménage : 120 emplois dans les bagages
Présentation du projet à Roannais agglomération (D.R.)

Pierre Déroche a besoin d'espace pour développer son activité.

Le gérant d’AC environnement avait le choix. Bordeaux a tenté de l’attirer mais le Roannais l'a emporté. Parce qu'il reste attaché à sa région, parce qu'il a été « clairement mieux soutenu et accueilli à Roanne qu'à Bordeaux. »
En avril, quand il a décidé de se rester dans l'agglomération roannaise,  après un coup de fil à Bernard Jayol, son ancien professeur, tous les acteurs locaux (Etat, Région, Département, CCI, BPI, Roannais agglomération, Ville de Riorges, pôle emploi) se sont  unis pour l'aider. Chacun a mis la main à la poche. Yves Nicolin, président de Roannais agglomération, apporte une aide à l'immobilier d'entreprises de 1 000 € par emploi créé, soit 100 000 € ; Bernard Bonne, président du conseil général, annonce que le Département participera au développement d'AC Environnement pour 120 000 € dans le cadre du fonds d'action pour le développement durable économique de la Loire ; l'Etat  interviendra en soutien aux emplois créés à travers la prime à l'aménagement du territoire et la banque publique d'investissement ;  le conseil régional pourra être mobilisé sur les aspects liés aux ressources humaines  en fonction des besoins de l'entreprise.
AC Développement, présente dans les 15 plus grandes villes françaises,  va transférer son siège de Villerest à Riorges dans les anciens locaux de France Télécom au printemps 2015.  Une antenne sera gardée à Paris et quelques personnes transférées à Riorges : le responsable  laboratoire et des personnes clé dans le domaine de la qualité ; au total moins de 5 personnes.

120 emplois à prendre en 3 ans

AC Développement compte 165 collaborateurs répartis dans différentes filiales et agences en France dont 28 à Villerest.  Il est prévu de créer 120 emplois nouveaux sur 3 ans : 2014, 2015, 2016. Des emplois dans les domaines techniques (à 80 %) et qualité - commercial. Niveau de rémunération moyen : 2 300 € mensuels. Ces emplois seront surtout roannais et des départements voisins (Allier, Puy-de-Dôme, Haute-Loire). Des formations seront assurées pour les postes délicats. Pierre Déroche est optimiste quant au recrutement. « C'est plus facile que je ne pensais. J'ai de très bons CV et pour les postes les plus délicats ça se présente bien... » Le chiffre d'affaires de 11,8 M€ en 2013 et 16,5 M€ en 2014 pourrait être alors porté à 20 M€.  Quant à l'investissement, il se chiffre à 5 M€ dont 1,5 M€ pour l'immobilier et 3,5 M€ pour les équipements.
Lors de la présentation à la presse du projet d'AC Environnement, les remerciements sont venus autant des autorités institutionnelles et politiques que de Pierre Déroche. « Nous sommes heureux de marquer d'une pierre blanche cette implantation », avançait Yves Nicolin. « Nous sommes heureux que vous préfériez Roanne à Bordeaux. Je vous propose une aide immobilière parce qu'on ne peut pas faire autrement, c'est trop important de créer des emplois ! », continuait Bernard Bonne. Philippe Perron, maire de Villerest et chargé de l'économie à Roannais agglomération, avouait : « je ne suis pas triste de voir sortir de Villerest une entreprise de 28 personnes qui va devenir une grande société et donner une vitalité à Roanne en tertiaire supérieur, qui n'existait que très peu. M. Francioso, élu de la CCI en charge des entreprises, se réjouissait aussi de voir « une société de service de haut niveau se développer. » Jérôme Descours, sous-préfet, disait son « merci personnel » et celui de toute la collectivité et admirait qu'ici tous les acteurs économiques travaillent ensemble.

Louis Pralus


Une histoire locale

AC Environnement est un exemple de réussite locale qui prend une dimension nationale en restant locale. Son PDG, Pierre Déroche, est un Roannais qui a créé un cabinet d'architecte en 2002 à Villerest. Puis il s'est intéressé aux diagnostics sur l'immobilier et s'est spécialisé dans ce créneau. Les lois sur l'habitat renforçant contrôles et diagnostics lui ont ouvert un marché énorme : performance énergétique, amiante, termites, prélèvement et analyse d'air, de liquide, de matériau pour le bâti neuf et ancien,  les particuliers, l'industrie, le tertiaire. 4 000 entreprises travaillent sur ce marché mais AC Développement est la seule à être totalement indépendante et à ne travailler que sur ce créneau.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide