Fermer la publicité

Thomas SA termine sa résidence senior à Feurs

Loire le 02 décembre 2015 - Louis Thubert - Immobilier et BTP - article lu 740 fois

Thomas SA termine sa résidence senior à Feurs
Louis Thubert - Jérôme Nuiry, dirigeant de Thomas SA.

Le château des Minimes de Feurs recevra ses premiers pensionnaires mi-décembre. Lancé par le promoteur immobilier Thomas SA en partenariat avec l'ADMR, le projet pèse 8 M€.

C'était dans les cartons depuis 2011, et la première tranche sera livré le 16 décembre. Le Clos des minimes, résidence seniors comprenant 65 appartement, voit les ouvriers terminer les travaux du grand corps historique et de l'un des bâtiments plus modernes qui le flanquent. « Le chantier avait démarré début 2014, la deuxième tranche sera finie au printemps 2017 », indique Jérôme Nuiry, dirigeant de l'entreprise familiale. Coût de la rénovation : 8 M€.

La plupart des T2 ou T3 à destination des personnes âgées ont trouvé preneurs, pour des prix entre 98 000 et 160 000 € en fonction des logements, de leur situation, s'ils donnent directement sur le parc jouxtant le château... La spécificité du Clos des Minimes, c'est la présence de deux salariés de l'Aide à domicile en milieu rural (ADMR), pour accueillir les résidents et proposer des activités d'animation. Un bureau de l'ADMR est prévu en plein cœur du bâtiment, et la maison de services de l'association va déménager pour s'installer dans le complexe du Clos.

« Au début, nous envisagions un partenariat avec des sociétés de défiscalisation comme Domitys, puis nous nous sommes tournés vers l'ADMR », explique Jérôme Nuiry. Un cabinet d'infirmières vient compléter l'offre existante, mais le promoteur précise bien qu'il ne s'agit pas d'une résidence médicalisée. Les résidents sont libres de participer ou non aux activités proposées, l'offre de service de l'ADMR démarrant à 99 € par mois.

« C'est l'un des plus gros projets de Thomas SA », souligne Jérôme Nuiry. Basée à Montrond-les-Bains, la société emploie 14 salariés et était spécialisée dans la promotion immobilière de logements et de lotissements. Etaient, car les projets publics - comme le Clos des Minimes - prennent plus d'importance pour Thomas SA. Toujours à Feurs, l'entreprise est chargée des travaux de la nouvelle gendarmerie.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide