Fermer la publicité

A 45, épisode 2 227 : le ministère présentera les offres en janvier

Loire le 10 décembre 2014 - Denis Meynard - Actualités - article lu 564 fois

La réunion sur la future autoroute A45 organisés mardi à Paris entre des élus de la Loire et Alain Vidalies, le secrétaire d'Etat chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, n'a pas eu le caractère décisif qu'on aurait pu attendre sur la réalisation ou non de cette nouvelle infrastructure entre Saint-Etienne et Lyon, son coût et le calendrier retenu.

Mais pour les députés et sénateurs socialistes de la Loire qui y participaient elle constitue une source de satisfaction à plusieurs titres : la confirmation de l'engagement financier de l'Etat, la conclusion proche de l'examen des deux offres reçues des entreprises, l'inscription au Contrat de Plan Etat-Région de l’aménagement de la jonction A450/A7. Selon eux, ce dossier, dans lequel « la détermination de l’Etat est totale », continue à progresser. Ils précisent que « l’équilibre économique du projet devrait être tranché fin janvier, lors d’une nouvelle réunion avec le secrétaire d’Etat, lorsque tous les détails des offres des groupe de travaux publics candidats pourront être communiqués.

Rendez-vous en janvier

La réaction du maire de Saint-Etienne et du président du conseil général de la Loire est proche. Ils notent qu’ « Alain Vidalies a réaffirmé la volonté de l’État de construire la future autoroute A 45, Saint-Étienne/Lyon, tout en précisant que les services continuaient à étudier et analyser les offres transmises par les entreprises, sans en préciser ni le nombre - deux selon le préfet de Région - ni leur identité ». Un nouveau rendez-vous est envisagé durant la deuxième quinzaine de janvier pour leur communiquer, à partir des conclusions des services, les offres dans leur détail et les montants en découlant. En réaffirmant que « s'il devait y avoir une subvention d'équilibre, celle-ci devrait être financée à 50 % par l’État et à 50 % répartis entre la communauté d'agglomération Saint-Étienne Métropole et le conseil général de la Loire ».

Denis Meynard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide