Fermer la publicité

La centrale nucléaire s'ouvre au public

Isère le 16 octobre 2015 - Lawrence Krouwel - Industrie - article lu 136 fois

La centrale nucléaire s'ouvre au public
Lawrence Krouwel - A l'occasion des journées de l'industrie électrique, plus de 450 personnes ont visité la centrale nucléaire

A l'occasion de la 5e édition des Journées de l'industrie électrique EDF les 3 et 4 octobre dernier puis de la Fête de la science, la centrale de Saint-Alban/Saint-Maurice a ouvert ses portes au public.

Les 3 et 4 octobre, les équipes de la centrale nucléaire ont accueilli le grand public pour lui faire découvrir un patrimoine industriel unique, les secrets de la production d’électricité et la diversité des métiers. « Nous avons reçu plus de 450 personnes, nous avons même refusé du monde. Tout au long de ces deux journées, 30 volontaires, retraités ou agents EDF se sont mobilisés », explique Sandra Bernon, chef de mission communication. 15 créneaux de visites par jour au rythme d’une toute les demi-heures, « c’est beaucoup plus que l’an dernier », précise Sandra Bernon.

Les journées de l’industrie électrique débutent toujours par une conférence. Ici, une trentaine de min où Elie Fatinet, conférencière, présentait la centrale nucléaire. De la mise en service de l’Unité 1 en 1985 à la fission nucléaire de l’uranium et la réaction en chaîne, la production d’électricité en passant par la sûreté nucléaire, les rejets, les salariés et les prestataires, la présentation du site retient toutes les attentions des visiteurs. Certains n’hésitent pas à poser des questions pertinentes. Suite à la conférence, les visiteurs sont fin prêts pour la visite des installations, de la salle des machines et du simulateur. « Nous constatons que se sont en majeur partie des découvertes plus que des redécouvertes. Nous avons même des visiteurs qui viennent de loin, qui visitent une centrale différente chaque année. C’est la preuve que le patrimoine industriel intéresse », constate Sandra Bernon. Ces journées de l’industrie électrique attirent de plus en plus de public. Un public très éclectique. Etudiant, jeune diplômé, ou retraité à l’image de René Magnat, Roussillonnais, pour qui c’était la première visite.

Les 9 et 10 octobre, à l’occasion de la 24e Fête de la science, la centrale proposait de nombreuses animations gratuites au CIP à partir de 6 ans. Au programme : jeu d’images, lumière artificielle et lumière naturelle, étude de la composition de la lumière, expérience de l’albédo, l’effet de serre, qu’est-ce que c’est ? Et aussi un atelier fabrication d’une lampe de poche.

Lawrence Krouwel

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide