Fermer la publicité

L'effet de « serres » du lycée horticole

Isère le 16 mai 2015 - Patricia TRICOCHE - Nord-Isère - article lu 339 fois

L'effet de « serres » du lycée horticole
Patricia Perry Tricoche - Les jeunes à la vente aux serres du lycée

Si la renommée du lycée horticole et animalier de la Tour-du-Pin, ouvert en 2001 n'est plus à faire, on connait moins bien l'exploitation agricole sur place « les serres du lycée », concept unique qui répond à la fois à des objectifs pédagogiques et économiques.

Cette exploitation horticole, véritable entreprise autonome financièrement trouve son équilibre entre les impératifs pédagogiques et économiques tout en respectant les professionnels avec lesquels les serres ne doivent pas être en concurrence. Mais ce qui est exemplaire c’est bien d’être un support à la formation des élèves sur l’ensemble du processus.  C’est ainsi que durant l’année, les 250 élèves en CAP ou en Bac professionnel, effectuent des stages avec l’exigence pour les professeurs, d’être au cœur d’expérimentations sur les thèmes respectueux de l’environnement et d’une démarche globale de développement durable. Des jeunes qui se dirigent vers des filières de production mais aussi de vente et de commerce.

Label « agriculture raisonnée »

Serge Fort, directeur des serres est  attentionné et passionné avec 2 salariés à ses côtés, Amandine et David, qui assurent la production, la commercialisation et l’entretien des lieux. Durant les périodes de forte activité Avril, Mai et novembre notamment les élèves du lycée horticole interviennent pour des travaux pratiques et mettent en place leur projet pédagogique ce qui fait des serres le lieu privilégié d’apprentissage des responsabilités. Il suffit d’ailleurs de les questionner pour constater combien ils aiment cette ambiance florale et naturelle. Les serres sont équipées d’une station météo gérée par ordinateur,  banque de données très utile.

L’exploitation labellisée « agriculture raisonnée » représente un bel outil qui va en symbiose avec le lycée. Comme le confie Serge Fort, « un partenariat s’est mis en place avec l’Afipaeim pour servir de cadre à des travaux avec les handicapés ». La structure associe des personnels qualifiés aux jeunes en formation avec le souci de la qualité pour satisfaire la clientèle qui trouve ici de quoi répondre à toutes ses envies florales et jardinières.

Patricia Perry Tricoche
 

Le saviez-vous ?

Sur 5000 m2 de serres couverts, la production se répartit :
Potées fleuries : 4.000 plantes :  1.000 Plantes en suspension.
Plantes à massifs : 120.000 Annuelles et  30.000 Bisannuelles.
Plants de légumes Bio : 35.000 légumes fruits:  25.000 légumes feuilles.
Plantes aromatiques : 2.500 pots de Thym, Ciboulettes, Persil, Basilic.

Les particuliers venant des vallons-de-la-Tour représentent 80% de la clientèle. Viennent ensuite les horticulteurs, maraichers, jardineries locales et les communes.

Ouvert toute l'année: Lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h. Samedi de 9h à 12h.
 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide