Fermer la publicité

Centrale nucléaire de Saint-Alban : Alternants et peut-être futurs salariés chez EDF

Isère le 10 octobre 2015 - Lawrence Krouwel - Économie

Centrale nucléaire de Saint-Alban : Alternants et peut-être futurs salariés chez EDF
Lawrence Krouwel - Après 3 semaines de formation, les alternants et la direction du site dressent un premier bilan

Après trois semaines de formation, la centrale nucléaire de Saint-Alban-Saint-Maurice dresse un premier bilan avec les alternants qui ont intégré leurs services.

Tamara Culibrck, alternante en BTS système maintenance de production et Gabriel Costemale en licence professionnelle relation humaine font partie des alternants du site nucléaire de Saint-Alban/Saint-Maurice. Chacun d’entre eux a  intégré son service depuis le 1er septembre dernier et est accompagné tout au long de l’année par un tuteur, salarié de l'entreprise.
« Ces contrats en alternance assurent aux jeunes une formation professionnelle en vue de l'obtention d'une qualification, validée par un diplôme. Nous proposons des formations allant du CAP au BAC + 5, avec une grande diversité », expliquent  Richard Branco, responsable RH du site et Sandra Bernon, chef de mission communication. « La centrale est partenaire de nombreuses écoles et universités de la région Rhône-Alpes, comme à Lyon, Valence, Grenoble et Saint-Etienne, mais aussi plus éloignées comme Cherbourg, Nice et Montereau-Fault-Yonne. Ces partenariats permettent de proposer aux jeunes une formation théorique et pratique de qualité et d'obtenir ainsi de très bons taux de réussite aux examens », assure Eliane Uccheddu, Appui RH qui pilote l’alternance sur le site nucléaire. A noter que 30 des 34 alternants de la centrale sont issus de la région Rhône-Alpes.
« Nous avons une bonne pratique du sourcing avec les écoles et avons suffisamment de tuteurs que nous formons. Notre objectif est d’être à 5 % de notre effectif statutaire car 25 % du personnel part dans les cinq prochaines années », précise Richard Branco. En fin d’alternance dont la période est de  12 à 36 mois, tous les jeunes en formation sont reçu par un jury qui va déterminer si un emploi peut leur-être proposé au sein d’EDF.
« Dans le cas contraire, nous les mettons dans un vivier et nous  les accompagnons dans leur recherche d’emploi extérieure. Et bien évidemment, nous ne les lâchons pas et faisons au terme d’un an, une enquête pour savoir s’ils ont trouvé un emploi  », précise Eliane Uccheddu. « En 2014, EDF a proposé près de 500 offres de contrat en alternance dans ses différentes entités en région Rhône-Alpes. Les offres en alternance d'EDF sont disponibles sur le site Internet  www.edfrecrute.com », conclut Sandra Bernon.

L. K.

 

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide