Fermer la publicité

8 234 km dans les jambes et autant d'étoiles dans les yeux

Loire le 17 novembre 2016 - Béatrice Perrod-Bonnamour - Cinéma - article lu 193 fois

8 234 km dans les jambes et autant d'étoiles dans les yeux

Aurélia Brivet, roannaise, passionnée d'aventures, graphiste et réalisatrice de films d'animation, vient de réaliser un périple en solitaire de 8 234 km en six mois. Partie de Roanne le 4 mai sur sa bicyclette, elle était de retour d'Islande le 29 octobre.

Aurélia Brivet, visage radieux, ponctué de deux tresses, grands yeux ouverts sur le monde, a fêté ses 26 ans, le 22 septembre à Amsterdam.

Chez les Brivet, le vélo est une affaire de famille. « Mes parents se sont rencontrés par leur passion commune : celle du voyage à vélo. Ils ont notamment fait le tour du Pérou et de la Tunisie ensemble. Quelques années plus tard, ma mère grimpait les cols de Corse, bien qu’elle fût enceinte de moi, pendant que mon père tirait une carriole de vélo où il avait assis ma grande-sœur. J’ai donc eu très tôt ce goût du voyage, de l’aventure. J’ai déjà sillonné l’Europe de l’Est, l’Afrique centrale, l’Asie du Sud-Est, les Caraïbes, mais avec un  sac à dos. Cette fois, l’appel de la liberté, de l’autonomie, m’a  amenée à choisir le vélo. »

 « Tracer à l'Ouest »

Aurélia en mai dernier prenait le départ depuis l’hôtel de ville de Roanne, 28 kg dans les sacoches : tablette, feuilles de croquis, crayons, appareil de photos… quelques outils en cas de crevaison. En poche, les 1 000 €  de la bourse projet jeunes accordée par la municipalité qui soutint son initiative. La jeune femme part pour la Suisse, remonte l’Allemagne à travers la Forêt Noire puis en suivant le cours du Rhin, du Weser, rejoint Copenhague, prend un bateau pour la Suède et suit la côte jusqu’à Oslo. Embarcation pour l’Islande, escale sur les splendides îles Féroé. Au retour, elle traverse à nouveau le Danemark et l’Allemagne pour rejoindre les Pays-Bas, puis via la Belgique « tracer » à l’Ouest de la France pour revenir à Roanne, longeant la Loire.

« Le voyage à vélo en solitaire est un moyen de se recentrer sur soi. Il faut lâcher prise par rapport à l’inconnu, les lieux, les gens, la langue. J’avançais en toute confiance. Certes, j’ai eu des surprises. Ce voyage fut sain et humainement fort. Ainsi ma vie est devenue magique », confie Aurélia qui troquait ses dessins contre un repas au restaurant, contre un hébergement chez l’habitant.

Elle multiplie les projets

Les dessins, c’est l’univers de la jeune Roannaise, formée  par l’école de dessin lyonnaise Émile-Cohl, où elle s’est spécialisée dans le dessin animé. Elle réalise un court métrage de trois minutes pour son diplôme de fin d’études où il est question de fromages et de légumes qui s’animent sur des répliques de films cultes.

Parallèlement, elle participe à un concours lancé par TF1, réalise un mini-film de 30 secondes réalisé dans le studio d’animation Big Company avec la scénariste Caroline Puig-Grenetier. De retour à Roanne, ses compétences de graphiste la font intervenir auprès d’entreprises locales pour des logos, chartes graphiques, plaquettes, affiches. Entre autres pour l’école Montessori de Roanne et l’Amar (Association des métiers d’art en Roannais) dont elle fait partie. Elle vient de réaliser la couverture du très beau livre Regards d’artistes conçu par Maurice Gay.

Aurélia Brivet aime aussi transmettre son savoir-faire et intervient auprès des écoles, collèges, lycées, des médiathèques, des centres sociaux, des IME où elle initie les participants à la réalisation de films courts en stop-motion (processus d’animation photo par photo). Elle participe au festival Ciné court animé et aux expositions du Photo club de Roanne.

C’est avec des étoiles dans les yeux qu’elle va compiler en un beau livre et en une belle exposition, les textes de son blog, ses croquis, dessins et photos saisis pendant son périple à bicyclette.

Affaire à  suivre.

Béatrice Perrod-Bonnamour

Aurélia Brivet
  • Aurélia Brivet
  • Aurélia Brivet
  • Aurélia Brivet
  • Aurélia Brivet
  • Aurélia Brivet
  • Aurélia Brivet
  • Aurélia Brivet
  • Aurélia Brivet
  • Aurélia Brivet
  • Aurélia Brivet
  • Aurélia Brivet

Date :

Le 25 juin 2016, jour où j'ai embarqué dans le ferry pour les îles Féroé (puis l'Islande)

Lieu :

Kerlingarfjöll, situé au milieu de l'Islande, l'endroit le plus incroyable que j'ai jamais vu, et que j'ai atteint, non sans peine, à vélo.

Personnage :

Le Petit Prince de Saint Exupéry. Parce qu’il voit sans le filtre et les cases castratrices que nous impose notre société.

Phrase :

« Le voyage ce n'est jamais l’aventure qu'on avait espéré au départ mais c'est souvent mieux qu'on n'aurait jamais pu imaginer ».

Ambition :

Re-humaniser les gens qui ont perdu cette façon d'être.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide