Fermer la publicité

4 M€ pour une meilleure qualité de l’eau

Loire le 13 mars 2014 - Denis Meynard - Agglomération stéphanoise - article lu 623 fois

4 M€ pour une meilleure qualité de l’eau
L'expérience des goûteurs d'eau volontaires devrait être pérennisée (©stocklib Sinisa Botas)

L’inauguration aura lieu après les élections municipales, mais le programme d’investissements de 3,9 M€ (hors taxe) lancé en mars 2013 sur la station de Solaure est arrivé à son terme le mois dernier.

Concernant le financement, la Ville de Saint-Etienne indique qu’il a été réalisé, comme prévu par un avenant au contrat de concession, dans le cadre d'un fonds de travaux géré par la Stéphanoise des eaux, « sans augmentation du prix de l'eau » pour les usagers de ce service public.
L’objectif recherché était la suppression du sulfate d'aluminium du processus de traitement, en le remplaçant par du chlorure ferrique. Les deux décanteurs de Solaure ont été transformés avec notamment la réhabilitation de leur revêtement. Le circuit de l'eau a été revu pour augmenter l’élimination de la matière organique. Sur ce dernier point, la SSE étudie aussi désormais la possibilité d’utiliser dans le processus de traitement du « charbon actif en poudre » ; ce qui permet également de réduire les sous produits de désinfection comme les chlorites. La station de Solaure est ainsi désormais en capacité de traiter des eaux brutes de moins bonne qualité.
La station de potabilisation dont l’aspect extérieur a été rafraichi est dimensionnée pour un débit maximum  de 100 000 m3/jour. Son débit moyen constaté à ce jour est de l'ordre de 45 000 m3/jour, cela permet d’envisager de produire les volumes nécessaires en secours aux collectivités voisines, note la Ville de Saint-Etienne.
Sur un autre aspect ayant trait à l’amélioration de la qualité de l’eau consommée à Saint-Etienne, la Ville et la Société stéphanoise des eaux devraient pérenniser la mise en place du réseau de goûteurs d'eau volontaires qui fonctionne actuellement. Cette initiative qui vise à avoir un suivi du goût de l'eau distribuée sur l'ensemble du territoire, parcouru par un réseau de distribution de 580 km, « met en exergue la satisfaction globale de ces usagers », souligne la municipalité.

Denis Meynard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide