GUIDE LOIR ELUS 2014

Isère

Mardi 25 mars 2014 à 1h00

34e Jazz à Vienne, comme une petite musique de nuit

(D.R.)

  • (D.R.) Grande illustration actu
  • (D.R.) Grande illustration actu

On connait désormais la programmation complète du 34e festival Jazz à Vienne. Celle-ci a été dévoilée le 17 mars au cinéma viennois « Amphis » et le lendemain à Lyon, un peu en avance par rapport aux années précédentes, en raison des élections municipales. Plusieurs évènements marquent cette mouture 2014, organisée du 27 juin au 12 juillet, à commencer par la venue du grand Quincy Jones le 3 juillet. L’Apollo Theater, l’un des lieux culturels les plus emblématiques de New-York, a quant à lui choisi Jazz à Vienne pour fêter ses 80 ans, le 5 juillet.

Si on devait démontrer le succès de Jazz à Vienne, le meilleur moyen serait sans doute d’observer les pré-réservations. « Des records ont été battus cette année ! De plus en plus de festivaliers réservent leurs places avant même de connaître la programmation. Ils ont raison, ils savent qu’elle sera à la hauteur ». Pour Christian Trouiller, qui préside l’Epic (Etablissement public à caractère industriel et commercial) Jazz à Vienne et ViennAgglo, ce 34e festival a un goût de nostalgie, puisqu’il s’apprête à passer la main. « A l’heure où je prends du recul sur la vie publique, j’ai la fierté de laisser le festival en bonne santé et avec une feuille de route pour les années à venir », affirme Christian Trouiller. Pour lui, une chose est sûre : « Si le festival n’appartient à personne, c’est parce qu’il appartient justement à tout le monde ! »
Et le public pourra à nouveau s’approprier « son » Jazz à Vienne grâce aux nombreux concerts et animations prévus durant quinze jours. Difficile de savoir quel artiste mettre en avant, tellement les têtes d’affiche sont légion. Ce que l’on peut d’ores et déjà affirmer, c’est que « Tous les styles de jazz » seront représentés. Le directeur du festival, Stéphane Kochoyan, tient à cette particularité et la revendique. Le festival s’ouvre même aux musiques actuelles. « Il n’y a pas que du jazz dans Jazz à Vienne, insiste Stéphane Kochoyan, il y a des musiciens comme Robert Plant, chanteur de Led Zeppelin, présent le 1er juillet ou encore le groupe The Roots le 12 juillet, en exclusivité mondiale ».

Quincy Jones, maître de cérémonie

Parmi les grands noms programmés cette année, impossible d’occulter Quincy Jones,  qui vient de fêter ses 81 ans et qui sera présent le 3 juillet au théâtre antique. Une soirée placée sous le signe de la nouvelle génération. « Quincy Jones sait qu’il faut encourager les jeunes talents, assure Stéphane Kochoyan. Quatre musiciens seront donc présents à ses côtés : Justin Kauflin au piano, la chanteuse Nikki Yanofsky, le guitariste Andreas Varady et Alfredo Rodriguez, pianiste cubain. Quincy va aussi diriger The amazing Keystone big band. Il sera le maître de cérémonie. »
Youn Sun Nah a été désignée comme artiste résidente. Elle se produira ainsi sur les différentes scènes du festival, ce qui permettra au plus grand nombre de la découvrir. Et si les organisateurs de Jazz à Vienne ont choisi la chanteuse coréenne, ce n’est pas un hasard. L’an passé, elle avait été ovationnée à plusieurs reprises lors de son passage au théâtre antique.
Autre événement : le 80e anniversaire de l’Apollo Theater. Depuis 1934, ce lieu culturel emblématique de New York, modèle d’innovation et d’excellence, favorise pluridisciplinarité et multiculturalité. Jazz à Vienne et l’Apollo Theater s’associent et proposent donc plusieurs temps forts le 5 juillet, au théâtre antique, au JazzMix, au Club de Minuit, ainsi que sous la forme d’un brunch musical et à travers une exposition retraçant l’histoire du mythique théâtre Apollo.
Paolo Conte, Kool & The Gang (ndlr : qui avait annulé sa venue l’an passé), Ben l’Oncle Soul, Jamie Cullum, Thomas Dutronc ou encore Youssou N’Dour… Autant de grands artistes que le public pourra découvrir cette année, dont certains lors des soirées thématiques : gospel (29 juin), funk (30 juin), blues (4 juillet), guitare (6 juillet), French touch (8 juillet), Brésil (10 juillet), Afrique (11 juillet).
Le plaisir d’avoir pu découvrir dès ce mois de mars la programmation, laisse place à l’impatience puisqu’il faut désormais attendre fin juin afin de vivre comme il se doit cette 34e édition.

Mais aussi…

Le festival, c’est aussi des scènes gratuites avec le club de Minuit au théâtre municipal, le Jazz Mix, sous un chapiteau sur les quais et le Jardin de Cybèle, avec des concerts à différents moments de la journée. Mais également : Lettres sur cour, avec des auteurs russes à l’honneur ; la Caravan’Jazz ou encore la Jazz parade. Cette année, les festivaliers pourront profiter d’un parcours dessiné sur le sol pour les guider à travers la ville. Ils auront également l’opportunité de goûter aux plats de l’Agora des chefs, association composée de cinq grands chefs du pays viennois. Un restaurant éphémère sera en effet installé sur le parvis du théâtre à l’italienne, avec trois services assurés entre 19 h et 1 h du matin.

Charlotte Gazarian

Festival Jazz à Vienne, du 27 juin au 12 juillet. Programmation détaillée et réservations : 04 74 78 87 83 ; www.jazzavienne.com.

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Réagissez

Laissez des commentaires via le formulaire ci-dessous

Réagir à cet article