Fermer la publicité

2014 : une année stratégique pour l'Opac 38

Isère le 08 juillet 2015 - Laurent Marchandiau - Société - article lu 408 fois

2014 : une année stratégique pour l'Opac 38
Laurent Marchandiau - Isabelle Rueff, directrice de l'Opac38.

Avec un patrimoine de 24 802 logements, l'Opac 38 est le premier bailleur social de l'Isère. Une position maintenue depuis plusieurs années, en attestent ses résultats pour 2014, qui aura vu la mise en œuvre du plan stratégique de l'organisme HLM. Entretien avec Isabelle Rueff, sa directrice.

Quel bilan faites-vous de l’année 2014 ?

Malgré le contexte économique, l’année dernière s’est bien déroulée. Pour preuve, nous avons enregistré un chiffre d’affaires de 147 M€ soit un résultat s’établissant à 13 M€ dont 12,9 M€ issue de l’exploitation. Cela marque un tournant pour l’Opac38 qui s’est recentré sur son cœur de métier à savoir la gestion de son patrimoine, la location et l’accompagnement des locataires. Nous avons retrouvé nos fondamentaux. Le rythme de construction est en accord avec les 300 logements livrés par an inscrit dans notre plan stratégique, avec 238 logements livrés (hors centres d’hébergement), 63 acquisitions et 45 logements vendus en accession sociale.

L’an dernier, c’est aussi la mise en œuvre du plan stratégique de développement de l’Opac38. Quels sont ses objectifs ?

Oui 2014, c’est aussi la première année de mise en œuvre de notre plan stratégique de développement s’échelonnant sur deux visant quatre grands objectifs. D’un côté, offrir des habitations de qualité diversifiées (locatif social, accession à la propriété, résidence intergénérationnelle, etc.) tout en maîtrisant les charges en direction de nos locataires. À cela s’ajoute, l’accompagnement des personnes en difficulté notamment à travers des partenariats avec la caisse d’allocation familiale, le conseil départemental de l’Isère afin de détecter en amont les situations précaires et de mettre en place les dispositifs les plus pertinents. C’est aussi rendre davantage les locataires acteurs de leurs parcours résidentiels.

Enfin, nous avons revu notre mode de fonctionnement, avec en particulier une gouvernance partagée (23 membres, dont 14 élus des collectivités territoriales et conseil départemental) ainsi qu’une augmentation du pouvoir décisionnel pour nos huit agences maillant le territoire isérois.

Quelles difficultés que rencontrez-vous ?

Les grands programmes locatifs à plus de 100 logements sont derrière nous. Avec les baisses des dotations de l’État, il est devenu nécessaire de diversifier nos activités par la construction d’Ehpad (Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) ou encore par l’usufruit locatif. D’autre part, le projet du gouvernement de réduire l’aide personnalisée au logement est inquiétant en sachant que 53,77 % de nos locataires en bénéficient.  Les impayés supérieurs à trois mois sont en hausse liée à la conjoncture, avec 7800 familles dans cette situation dont 3200 retards de paiement. En parallèle, nous constatons une nette diminution des gros impayés, nos actions ont permis d’endiguer ce phénomène. La vacance locative de plus de trois mois se veut en régression avec 350 logements vacants qui est plus liée à l’état des bâtiments (trop ancien) ou du fait qu’ils sont situés dans certains quartiers sensibles.

Comment envisagez-vous 2015 ?

Nous allons continuer le développement de notre plan stratégique. Près de 600 logements programmés sont en cours d’étude. Progressivement, nous nous recentrons sur la production de logements neufs du fait de la forte demande tout en testant un nouveau dispositif d’attribution de logements. À ce titre, les offres disponibles sont affichées et les demandeurs peuvent se positionner sur tel ou tel offre à l’image des agences immobilières classiques. Un système de location active qui change des méthodes d’attribution standard, ces dernières ayant tendance à générer de la vacance.

Propos recueillis par Laurent Marchandiau

 

L’Opac38 en chiffres

- Patrimoine : 24 802 logements répartis sur 277 communes du département et neuf du Rhône soit 52 742 personnes logées ;
- 238 logements livrés en 2014 ;
- 30 logements en centres d’hébergement d’urgence construit en 2014 ;
- Accession sociale : 45 actes de vente et 48 compromis signés l’an dernier ;
- 8 agences de proximité réparties sur l’ensemble du territoire ;
- Nombre de salariés à l’Opac38: 533 ;
- Chiffre d’affaires 2014 : 147 M€ ;
- Montant investi en 2014 : 126 M€ dont 37 M€ dans la construction locative et 22 M€ dans l’amélioration du patrimoine ;
- Montant d’un loyer moyen, charges comprises pour un T3 : 491 € ;
- 53,77 %  des familles logées par l’Opac bénéficie de l’aide personnalisée au logement (APL)

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide