Fermer la publicité

2 x 2 voies Neulise-Balbigny : terminée début 2019

Loire le 05 juin 2015 - Louis Pralus - Actualités - article lu 1711 fois

2 x 2 voies Neulise-Balbigny : terminée début 2019

Le nouveau préfet de région, Michel Delpuech, a visité le chantier et indiqué la reprise des travaux en juillet pour une mise en service en mars 2019.

Après le terrain explications techniques en sous-préfecture de Roanne pour M. Delpuech, F. Sudry, préfet de la Loire, J. Decours, sous-préfet de Roanne, les parlementaires et maires concernés par le tracé. Il reste à réaliser un tracé de 4,5 km et  6 ponts. Coût : 55,6 M€ dont 14 M€ engagés en 2015 pour les terrassements. Spécificité du chantier : plus de 60 espèces animales et deux espèces végétales protégées, 45 espèces directement impactées, 4,55 ha de zones humides et 9 ha de zones boisées recréées, 600 m de cours d'eau rétablis.

Pas de fermeture de la RN 82 mais certaines coupures des accès au réseau secondaire avec itinéraires de substitution. A partir de juillet, accès direct à Saint-Marcel-de-Félines  fermé (la RD 5) durant 5 mois environ et déviation par Neulise. De juillet 2015 à octobre 2017, terrassements sur les 4,5 km, assainissement profond,  construction de deux ponts, aménagement du croisement RD5/RN82 puis construction de deux ponts à La Revoute et rétablissement de l'accès à Saint-Marcel-de-Félines et déviation sur le futur tracé. De janvier 2018 à mars 2019 mise en place des équipements et aménagements paysagers, raccordement de la RN 82 à, la 2 x 2 voies à Neulise et ouverture définitive de la 2 x 2 voies. L'ancienne RN 82 sera alors déclassée en départementale.

Une réunion publique aura lieu en mairie de Saint-Marcel-de-Félines le 16 juin pour expliquer les travaux et la déviation. J.-C. Tissot, maire de la commune demande que la voirie communale à reconstruire qui jouxte le nouveau tracé le soit sur les crédits de la 2 x 2 voies : ce devrait être le cas. Il demande aussi avec Y. Nicolin qu'on barre très vite les délaissés de route avant qu'ils deviennent décharge sauvage. G. Fabre, maire de Saint-Just-la-Pendue demande que les entreprises ne prennent pas l'eau des bornes incendie sans avertir.

Louis Pralus



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide