Fermer la publicité

2 jours et 2 nuits de folie à Grenoble

Isère le 23 septembre 2015 - Caroline THERMOZ-LIAUDY - Musique - article lu 78 fois

2 jours et 2 nuits de folie à Grenoble

Cela va se passer dans le quartier Bouchayer-Viallet du 25 au 27 septembre. Deux jours et deux nuits de musiques et d'animations aux abords et dans les locaux de la Belle Electrique. Alors, prêts pour le festival jours et nuits ?

Le Festival Jour&Nuit c’est reparti pour une 4e édition ! Et pour fêter la première demie saison de La Belle Électrique, le rendez-vous de la rentrée innove et s’installe dans le quartier Bouchayer Viallet sans pour autant modifier son concept : des jours gratuits et des nuits rythmés par des ateliers, des rencontres, des concerts et des soirées électros. L’idée est simple : 2 jours et 2 nuits de fête dans le quartier, dans les salles et sur le parvis de la nouvelle salle grenobloise dédiées aux musiques amplifiées. Les premières notes résonneront dès le vendredi soir pour ne s’éteindre qu’en fin de journée le dimanche. Le compte y est !


De la musique, mais aussi des conférences, sur la gestion du numérique mais aussi sur la ville de Détroit : berceau du hip-hop et première ville déclarée en faillite. Une conférence qui sera suivie du concert des D-lights (à l’Ampérage), groupe hip-hop originaire de Détroit.
La seconde nuit sera davantage estampillée électro, avec des artistes comme l’espagnol John Talabot, Pachanga boys, le Français Ivan Smagghe ou Superpoze. La journée du dimanche sera plus marquée soul et house.

Au programme également sur le parvis, une chasse au trésor pour les enfants, un marché de créateurs, un vide-dressing, un barbecue, un food-truck de glaces ou des initiations à la danse africaine. Et parce que le festival reste avant tout un lieu où la musique est à l’honneur, Jour & Nuit sera aussi la place où la musique se chine, se collecte et se recycle, lors du « Recup Zic’ ».

Une grande vente spéciale musique est organisée, où vous dégoterez, transistors, walkmans, vinyles, et autres objets que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre. Coordonné par les ressourceries de l’agglomération, le troc sera aussi l’occasion de trouver un instrument de musique. Enfin, le festival sera l’occasion de relever un défi : créer un mur d’enceintes 100% local, avec vos vieilles enceintes qui ne servent plus.

Festival jours et nuits. Informations et programme sur le www.la-belle-electrique.com

Caroline Thermoz-Liaudy

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide