Fermer la publicité

14-18 : cent ans déjà

Isère le 12 mai 2014 - Sandra Gardent - Actualités - article lu 413 fois

A l’arrière comme au front, il y avait des hommes.

Ces hommes courageux, engagés et militants, on les appelait «les Poilus » parce qu’ils portaient souvent la barbe ou la moustache. C’était en 1914, l’archiduc François Ferdinand héritier de la couronne d’Autriche venait d’être assassiné à Sarajevo. C’était l’époque du travail à la chaîne, puissant facteur de productivité et du début de l’émancipation des femmes. A l’arrière comme au Front, les isérois dans la Grande Guerre, est une exposition présentée au musée Dauphinois de Grenoble jusqu’au 5 janvier 2015. Un évènement culturel à ne pas manquer à l’occasion du centenaire de la Première Guerre Mondiale commémoré en 2014. C’est une belle leçon d’histoire. Dans les salles du musée, on découvre, des documents d’archives, des photos de poilus isérois, des lettres de soldats envoyées à leurs proches et qui en disent long sur les souffrances et le mode de vie de cette époque trouble. On y découvre encore des Unes de journaux d’époque annonçant l’entrée en guerre et des « avis à la population ».  Le musée Dauphinois nous raconte ainsi un chapitre de l’Histoire de l’Isère entrainée elle aussi, comme toutes les régions de France à cette époque, dans ce tourbillon géant macabre qui fera 1 million et demi de morts en France et 9 millions à travers l’Europe entière. Le musée présente une exposition « consacrée aux résonnances locales du conflit.  Travaux récents d’historiens, documents conservés par des particuliers, objets, photos, témoignages lèvent le voile sur quatre années de guerre vécues à l’arrière des combats ».

Sandra Gardent

Musée Dauphinois, 30 rue Maurice Gignoux à Grenoble tél 04 57 58 89 01



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide