Fermer la publicité

1 200 congressistes de la FNSEA attendus dans la Loire

Loire le 17 mars 2015 - Marine GRAILLE - Actualités - article lu 178 fois

1 200 congressistes de la FNSEA attendus dans la Loire
DR - Tous les types d'agriculture seront représentés lors du congrès de la FDSEA qui se tiendra au zénith de St-Etienne

La dernière semaine de mars sera placée sous le signe de l'agriculture à Saint-Etienne. D'un côté un rendez-vous festif avec l'opération « Une ferme en ville », et de l'autre côté un rendez-vous national avec le congrès du syndicat agricole de la FNSEA.

Après Biarritz en 2014, c’est au tour de Saint-Etienne d’être choisie pour organiser le 69e congrès national du syndicat agricole de la Fédération national des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA). Du 24 au 26 mars prochain, 1 200 congressistes venus de toute la France se déplaceront à Saint-Etienne pour aborder différentes thématiques liées à l’agriculture française (transmission d’exploitation, nouvelle politique agricole commune Pac….).

« Lors de ce congrès toutes les variétés d’agriculture et toutes les tailles d’exploitations seront représentées », tient à préciser Bertrand Lapallus, secrétaire générale de la FDSEA Loire. Ce rendez-vous national, sera l’occasion pour les acteurs locaux de mettre en lumière le département ligérien et les problématiques auxquels sont confrontés les agriculteurs de la Loire. Pour rappel, le réseau syndical de la FDSEA Loire est constitué de 206 syndicats locaux, de 26 unions cantonales et ses sections économiques (lait, viande bovine, fruits, maraîchage, apiculture…) et ses sections locales (fermiers, anciens exploitants, agriculturices).

« Nous avons un ministre absent »

Ce congrès national, qui se tiendra sur les trois jours au Zénith, sera également marqué le jeudi 26 mars par la venue annoncée du ministre de l’Agriculture, Stéphane le Foll. Et ce dernier est attendu au tournant lors de ce rendez-vous par les syndicalistes. « Nous avons des questions à lui poser et j’espère que l’on aura des réponses précises à nos problématiques nationales mais aussi départementales », avertit Gérard Gallot, président de la FDSEA Loire. Et B. Lapalus d’en rajouter : « nous avons un ministre absent et on ne peut admettre cela. Il faut avoir aujourd’hui un courage politique ».

Ce rendez-vous national du syndicat sera l’occasion de revenir sur la Pac 2015 entrée en vigueur au 1er janvier dernier. La réforme suscite en effet de nombreuses interrogations de la part des agriculteurs comme par exemple sur les critères de verdissements, une aide versée aux exploitants s'ils respectent des mesures agro-environnementales. 

Marine Graille

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide