Fermer la publicité

Vercorslait : L'union fait l'avenir

Isère le 19 mars 2015 - David Merle - Région grenobloise - article lu 104 fois

Vercorslait : L'union fait l'avenir
DR - Vercors lait ambitionne de faire revivre le tissu agricole

Depuis 2003 une trentaine de producteurs prennent leur destin en main en exploitant la seule coopérative de transformation fromagère du Vercors. Comble de la fierté 4 jeunes ont décidé de rentrer au pays et d'intégrer le groupement.

L’idée n’est pas nouvelle encore fallait-il transformer l’essai. Située à Villard-de-Lans au cœur du Parc naturel du Vercors la coopérative aujourd’hui présidée par Paul Faure, exploitant laitier à Autrans,  fédère 35 producteurs de lait de montagne auxquels s’ajoutent 26 salariés.

Vercorslait, ce sont un peu plus de 5 millions de litres de lait de vache collectés par an dont 1,3 millions en bio. Une partie du lait est revendue l’autre sert à concocter le produit phare de la fruitière, le Bleu du Vercors Sassenage AOP (Appellation d’Origine Protégée) dont la production avoisine les 160 tonnes par an mais également les fromages traditionnels régionaux tels le Saint-Marcellin ou encore le Saint-Félicien. Une partie de la production est aussi déclinée en bio.

Vercorslait commercialise directement ses fromages en exploitant 3 magasins de vente, un à la coopérative, l’autre à Seyssins, le dernier à Romans mais à en outre recours à des intermédiaires. La clientèle se compose de particuliers, GMS, grossistes, restaurateurs et autres industriels en France comme à l’export.

Résolument tournés vers l’avenir les fromagers proposent depuis septembre dernier une nouvelle gamme de fromages à raclette bio et envisagent la construction de nouvelles caves d’affinage.« Nous sommes la continuité naturelle de l’élevage laitier de vache du Vercors » précise Philippe Guillioud, directeur. La coopérative  se donne pour ambition le maintien de l’activité agricole et l’aménagement du territoire ainsi que la valorisation de la production laitière par le biais de la transformation fromagère. Et cela fonctionne, 4 jeunes reviennent au pays et frappent à la porte de Vercorslait.

David Merle



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide